Justin Trudeau, nouveau chef du PLC

George Takach, 11e candidat à la direction du PLC

George Takach George Takach  Photo :  George Takach

George Takach, un avocat torontois et féru d'informatique, se lance dans la course à la direction du Parti libéral du Canada, déterminé à mener le parti, et éventuellement le pays, dans le 21e siècle.

M. Takach, 55 ans, veut se distinguer des autres candidats qui tenteront de déloger le favori Justin Trudeau par l'importance qu'il accorde à la technologie en tant que clef de la croissance économique.

Il se servira de ses années d'expérience dans le secteur de la technologie pour élaborer son programme et utiliser de nouvelles stratégies de campagne.

Il lancera par exemple l'initiative « Geeks pour George » dans l'espoir d'impliquer en politique les 1,5 million d'utilisateurs de jeux électroniques, a-t-il expliqué jeudi dans un entretien avant le lancement officiel de sa campagne.

Pour le candidat, mettre l'accent sur la technologie est crucial pour rendre le Parti libéral à nouveau pertinent et garder le pays concurrentiel.

Il soutient que le Canada est un peu comme une Ferrari coincée en première vitesse. « Je ne veux pas minimiser l'importance de nos ressources naturelles pour notre avenir. Mais si on peut y ajouter une capacité manufacturière de haute technologie et une économie du savoir, alors on peut mettre la Ferrari en deuxième, troisième, et peut-être même en quatrième vitesses », a-t-il lancé.

M. Takach se situe au centre politiquement - conservateur sur le plan fiscal, et socialement progressiste. Par exemple, il appuie la légalisation de la marijuana.

Il croit également que le gouvernement fédéral devrait remettre en place un crédit d'impôt pour la recherche et le développement, promouvoir et financer l'enseignement supérieur, et agir presque comme une société de capital de risque en finançant l'innovation.

M. Takach n'a jamais été député, mais il soutient que siéger aux Communes ne devrait pas être un préalable pour être candidat à la chefferie.

Trois députés libéraux (Justin Trudeau, Marc Garneau et Joyce Murray) se sont jusqu'à maintenant lancés dans la course, qui prendra fin le 14 avril.

Plusieurs autres candidats se sont déjà manifestés: l'ancienne députée Martha Hall Findlay, l'avocate torontoise Deborah Coyne, le procureur de Vancouver Alex Burton, l'avocat d'Ottawa David Bertschi, la lieutenant-colonel à la retraite Karen McCrimmon, ainsi que David Merner, ancien président de l'aile du PLC en Colombie-Britannique.

Jusqu'à maintenant, seuls Justin Trudeau et Deborah Coyne sont officiellement inscrits en tant que candidats, ayant rempli leurs documents et versé le premier de trois versements de 25 000 $

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

info en continu

Facebook