Gérard Latulippe nommé à Trinité-et-Tobago

Gérard Latulippe Gérard Latulippe  Photo :  PC/Fred Chartrand

Quelques mois après la fermeture de l'organisme Droits et démocratie, son ex-président Gérard Latulippe a été nommé, vendredi, haut-commissaire en République de Trinité-et-Tobago.

Le gouvernement Harper en a fait l'annonce par voie de communiqué en fin d'après-midi, vendredi.

Gérard Latulippe avait succédé à Rémy Beauregard en mars 2010, deux mois après que ce dernier fut foudroyé par une crise cardiaque peu de temps après une réunion particulièrement houleuse. Sa famille avait d'ailleurs réclamé une enquête sur son décès.

Certains des administrateurs de Droits et démocratie reprochaient au gouvernement de faire de l'ingérence politique en imposant des dirigeants qui partageaient son idéologie.

Trois membres du conseil nommés par le gouvernement Harper s'étaient notamment opposés au financement de groupes qui condamnent des violations des droits de la personne commises par Israël. Des conservateurs et des membres de la direction de l'organisme avaient suscité des doutes sur l'intégrité du président Rémy Beauregard en nourrissant des allégations de malversations financières.

Toutefois, un rapport de la firme Deloitte et Touche, rendu public par le Globe and Mail en décembre 2010, avait dissipé ces doutes.

Le 3 avril dernier, le ministre des Affaires étrangères, John Baird, avait évoqué des raisons d'ordre économique pour fermer l'organisme de promotion des droits de la personne qui était situé à Montréal. Le fédéral versait une subvention de 11 millions $ à cette entité qui se voulait indépendante du gouvernement.

La petitesse de la somme avait fait dire à l'opposition que là n'était pas la vraie raison pour mettre la clé sous la porte de l'organisme.

Les tâches effectuées par Droits et démocratie devaient être transférées au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international.

En République de Trinité-et-Tobago, M. Latulippe succède à Karen McDonald.


Info en continu Afficher le fil complet

Facebook