Financement politique: 11 ingénieurs devant leur comité de discipline

Les explications de Benoît Giasson

Exclusif - Onze ingénieurs devront comparaître devant leur comité de discipline pour des activités liées à du financement politique douteux. Leur audience doit se dérouler les 27 et 28 novembre prochains à Montréal. Ils sont accusés d'avoir manqué à l'article 59.2 du Code des professions.

Il s'agit des personnes suivantes, qui sont pour la plupart ingénieurs chez Axor :

  • Denis Cadoret
  • François Lussier
  • Denis Courchesne
  • Marc-André Desjardins
  • Jean-Philippe Lemire
  • Bryan N. Fitzpatrick
  • Nicolas Pawlonka
  • Melanie Kechayan
  • Carl Allard
  • Louis-Marc Girard
  • Jacques Grenier

Le groupe Axor a plaidé coupable en août 2010 à une quarantaine d'infractions à la loi électorale du Québec relativement à des dons à des partis politiques québécois.

Le président de l'Ordre des ingénieurs, Daniel Lebel, rappelait la semaine dernière que le nombre de plaintes contre des ingénieurs a beaucoup augmenté au cours des dernières années.

Ainsi, le nombre de demandes d'enquêtes, qui se situait aux environs de 80 en 2008-2009, a progressé de façon constante pour atteindre 436 en 2011-2012.

Le tiers de ces enquêtes est relié à des affaires de corruption et de financement de partis politiques, selon M. Lebel.

L'article 59.2 du Code des professions

Nul professionnel ne peut poser un acte dérogatoire à l'honneur ou à la dignité de sa profession ou à la discipline des membres de l'ordre, ni exercer une profession, un métier, une industrie, un commerce, une charge ou une fonction qui est incompatible avec l'honneur, la dignité ou l'exercice de sa profession.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook