La France et le Québec unis pour l'économie sociale

Les gouvernements québécois et français ont signé, lundi, une déclaration d'intention sur la coopération entre les deux pays dans le domaine de l'économie sociale et solidaire. Les deux gouvernements ont procédé à cette déclaration en levée de rideau du premier Sommet international des coopératives qui commence lundi à Québec.

Élaine Zakaïb Élaine Zakaïb, ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec

La déclaration d'intention a été entérinée par la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, et le ministre délégué français auprès du ministre de l'Économie et des Finances, chargé de l'Économie sociale et solidaire et de la Consommation en France, Benoît Hamon.

Elle constitue un pacte entre les deux gouvernements pour échanger sur les diverses formes que prend l'économie sociale sur chacun des territoires et pour s'inspirer des réussites mutuelles. Les deux partenaires s'engagent également à en faire la promotion au sein de la Francophonie.

« Considérant que le développement de l'économie sociale et solidaire est primordial, nous sommes très heureux des discussions engagées avec la France, a déclaré la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, par voie de communiqué. « Plus encore, les gouvernements québécois et français sont convaincus que l'économie sociale et solidaire est une voie à explorer dans un développement économique performant, juste et durable. »

« Cette rencontre est donc une manifestation tangible de notre intérêt à optimiser et à enrichir nos politiques par une coopération intergouvernementale. » — Élaine Zakaïb

Le Québec et la France encourageront les échanges entre les deux territoires en plus de promouvoir les politiques publiques favorisant le développement de l'économie sociale et solidaire.

« Le Québec est un chef de file en matière de développement coopératif, poursuit Mme Zakaïb. Nos coopératives sont audacieuses, créatrices et prospères; elles représentent une force économique importante sur tout le territoire, ajoute Élaine Zakaïb. Nous partageons d'ailleurs des préoccupations communes quant au développement économique et social. »

« C'est ce qui se fait du côté de Mme Marois, qui va créer une banque de développement orientée vers les structures sociales. C'est ce que nous faisons en France avec la banque d'investissement, c'est intéressant de voir que dans plusieurs pays des initiatives sont prises. » — Benoît Hamon

Rappelons que le gouvernement de Pauline Marois a indiqué sa volonté, durant la campagne électorale, de créer une banque de développement économique dont le mandat serait d'aider les entreprises à démarrer dans le domaine de l'économie sociale. Le gouvernement français a récemment annoncé la création d'une banque publique d'investissement. Il s'agissait aussi d'un projet électoral du président socialiste français, François Hollande.

Le premier sommet des coopératives ouvre officiellement ses portes à 17 h 30 pour se terminer jeudi. Quelque 3000 personnes y sont attendues dont la présidente du Mouvement Desjardins, Monique Leroux, et la première ministre du Québec, Pauline Marois.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook