Visite princière : Québec réclame des excuses d'Amir Khadir

Le compte rendu Josée Thibeault

Le gouvernement de Jean Charest réclame du député de Québec solidaire, Amir Khadir, des excuses pour avoir utilisé le mot « parasitaire » en parlant de la famille royale, qu'il a comparée à des personnages de cirque.

M. Khadir s'oppose à ce que les contribuables québécois paient pour la visite du prince William Mountbatten-Windsor et de son épouse Kate Middleton, en juillet prochain.

Le couple princier doit visiter les villes québécoises de Montréal et Québec les 2 et 3 juillet. Selon M. Khadir, les deux personnages sont porteurs d'un système « parasitaire » obsolète de plus en plus en marge du monde moderne.

« On n'a pas à payer pour ça. Les contribuables n'ont pas à payer pour ça! Est-ce que vous voulez que vos taxes soient utilisées pour un couple royal? Comme indépendantiste d'abord, je ne suis pas pour la monarchie. » — Amir Khadir

M. Khadir se défend de manquer de respect envers le couple de la famille royale, retournant plutôt l'accusation contre ses accusateurs. Selon lui, c'est le gouvernement qui manque de respect envers le couple en les utilisant comme attraction touristique. Il reproche au gouvernement d'avoir invoqué les retombées touristiques de la visite royale pour justifier les dépenses qui seront assumées par l'État québécois pour la visite des tourtereaux.

« Si c'est un attrait touristique, j'aimerais au moins que les principaux intéressés, le prince et la princesse le sachent, qu'on les amène ici un peu comme on fait des tournées de cirque. Est-ce qu'on les amène ici pour faire un attrait touristique ou par respect pour la noblesse royale? » — Amir Khadir

Un manque de « savoir-vivre », selon Mme Normandeau

La vice-première ministre du Québec, Nathalie Normandeau, estime que les propos de M. Khadir révèlent un manque de « savoir-vivre ». « Il y a un large pan de la population québécoise qui a un très grand respect pour la famille royale, souligne Mme Normandeau. Le député doit donner l'exemple. S'en prendre comme il le fait de façon très basse à l'endroit du jeune couple est un manque de savoir-vivre et un manque de respect envers des citoyens du Québec. »

L'Action démocratique du Québec a également dénoncé les commentaires de M. Khadir. Le chef de l'ADQ, Gérard Deltell, a qualifié les propos de M. Khadir d'indignes d'un chef de parti. M. Deltell considère que le gouvernement est justifié de défrayer les coûts de la visite du couple princier.

Les coûts du séjour du couple n'ont pas été révélés, mais le passage du père de William, Charles, et de son épouse, en 2009, avait coûté 25 000 $ au Québec.