Le PQ conserve Sainte-Marie-Saint-Jacques

Pierre Duchesne résume les réactions des différents partis au terme de cette élection.

Le candidat du Parti québécois a remporté haut la main l'élection complémentaire qui s'est tenue lundi dans la circonscription montréalaise Sainte-Marie-Saint-Jacques, une forteresse péquiste depuis 1985.

Martin Lemay recueille 41 % des voix, contre 28 % pour la libérale Nathalie Malépart et 22 % pour la candidate du nouveau parti Québec solidaire, Manon Massé.

Selon les résultats officiels des 181 bureaux de vote, Martin Lemay a recueilli 41,1 % des voix. Le chef du PQ, André Boisclair, a salué la victoire de son candidat, soulignant « l'immense contribution d'un jeune Montréalais dynamique qui a fait le choix de l'engagement politique, qui l'a fait au Parti québécois, un parti progressiste, résolument souverainiste. »

La candidate du Parti libéral du Québec, Nathalie Malépart, a obtenu pour sa part 27,8 % des suffrages. Le chef libéral Jean Charest a souligné que ce résultat « reflétait à peu près le résultat obtenu [par son parti] aux élections de 2003 ».

La candidate libérale a cependant été talonnée d'assez près par la représentante de Québec solidaire, Manon Massé, qui a récolté 22,1 % des appuis. Le nouveau parti souverainiste de gauche, issu de la fusion de l'Union des forces progressistes (UFP) et d'Option citoyenne, fait ainsi une entrée remarquée sur la scène politique.

Manon Massé La candidate de Québec solidaire, Manon Massé

Le candidat du Parti vert, Jean-Christophe Mortreux, a recuilli 6,1 % des votes, devant la candidate de l'Action démocratique du Québec, Catherine Goyer, qui n'a obtenu que 2 % des suffrages.

Moins de 32 % des 42 000 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote, ce qui constitue un faible taux de participation.

Ils devaient élire un successeur au député péquiste André Boulerice, qui a démissionné en septembre dernier. En 2003, André Boulerice avait obtenu 49,8 % des voix, contre 30,6 % pour le PLQ, 8,3 % pour l'ADQ et 6,5 % pour la défunte UFP.

Martin Lemay, âgé de 41 ans, a occupé la fonction de maire de l'arrondissement Ville-Marie jusqu'en janvier dernier. Il a travaillé comme attaché politique de M. Boulerice au début des années 1990. Il a également été adjoint du député de Laurier-Sainte-Marie et chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, de 1999 à 2001.

La libérale Nathalie Malépart La libérale Nathalie Malépart

M. Lemay a d'ailleurs bénéficié de l'appui très visible de M. Duceppe et du chef péquiste André Boisclair au cours de la campagne électorale.

La candidate de QS, Manon Massé, est issue du milieu communautaire. Elle a été coordonnatrice d'un centre de femmes.

La libérale Nathalie Malépart est la fille du défunt député fédéral Jean-Claude Malépart.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook