Un homme est soupçonné de fraudes dans plusieurs villes du pays

Le reportage de Raphaël Bouvier-Auclair

Exclusif - Des résidents de plusieurs villes canadiennes affirment avoir été victimes de fraude. Grâce à une page créée sur Facebook, des gens de Winnipeg, Regina, Edmonton et Calgary disent avoir reconnu un homme qui leur aurait soutiré de petits montants d'argent au cours des dernières années. Aucune accusation n'a pour l'heure été portée contre lui.

Dans les cuisines d'un restaurant d'Edmonton, les employés conservent un mauvais souvenir d'un ancien collègue, dénommé Alex Quang. Certains prétendent qu'il les a fraudés.

Stephanie Dore avance qu'il a notamment gagné la sympathie de ses collègues en leur disant que sa mère était morte dans un accident de voiture. Puis, il aurait commencé à leur demander de l'argent. Il s'agissait chaque fois de petits montants.

L'homme aurait même demandé à sa collègue Christine Sandford d'acheter avec lui un restaurant. Ce qu'elle a refusé.

Ensuite, il a progressivement cessé de se présenter au travail.

Sur Facebook, les employés de Culina ont créé un groupe pour relater leur expérience. C'est là qu'ils ont découvert qu'une autre page sur la même personne avait été créée en 2010. Cette fois, on y rapporte des irrégularités survenues dans plusieurs autres villes canadiennes.

Des plaintes à Edmonton et Saskatoon

Des plaintes concernant Alex Quang ont été déposées aux services de police d'Edmonton et Saskatoon. Des individus ont également affirmé avoir été victimes à Calgary, Regina et Winnipeg.

C'est le cas de Brett Sander qui dit avoir partagé un appartement avec Alex Quang.

Il affirme que son colocataire lui a demandé d'investir dans des projets de restauration au Québec. Il dit avoir perdu quelques milliers de dollars, mais il n'a jamais porté plainte à la police.

Selon l'expert Michel Picard, il s'agit d'un problème fréquent avec les fraudes impliquant de petits montants.

« La plupart des gens, en raison du petit montant d'argent, ne feront pas l'effort nécessaire pour faire une plainte ou sinon de poursuivre la plainte plus loin », observe-t-il.

La police d'Edmonton indique qu'elle aimerait interroger Alex Quang, mais qu'elle n'arrive pas à le rejoindre. L'homme se trouverait possiblement en Ontario. Radio-Canada a aussi tenté de lui parler, sans succès.

D'après un reportage de Raphaël Bouvier-Auclair

Info en continu Afficher le fil complet

    Facebook