Une charte pour favoriser l'inclusion des aînés homosexuels et transsexuels

Laurent McCutcheon, président de la Fondation Émergence Laurent McCutcheon, président de la Fondation Émergence  Photo :  Louis-André Bertrand

L'intégration des homosexuels et des transsexuels du troisième âge dans les résidences pour personnes âgées est un phénomène peu documenté. C'est afin de faciliter cette intégration que Québec et la Fondation Émergence ont publié mardi la Charte de bientraitance en faveur des personnes aînées homosexuelles et transsexuelles.

La réalisation de la charte s'est faite dans le cadre du programme Pour que vieillir soit gai, une initiative de la Fondation Émergence, qui bénéficie d'une enveloppe de 400 000 $ du ministère de la Famille et des Aînés.

Cette charte, à laquelle l'adhésion est volontaire, doit permettre aux intervenants d'être sensibilisés aux réalités de cette clientèle spécifique. Elle comprend des « valeurs et principes susceptibles de favoriser l'inclusion des personnes homosexuelles dans les milieux de vie des aînés ».

Établir un climat d'ouverture

Cette démarche vise tout le milieu des aînés, un milieu qui « n'est pas suffisamment préparé » par rapport à l'homosexualité et la transsexualité, explique Laurent McCutcheon, président de la Fondation Émergence. On parle ici des associations de retraités, des organisations de loisirs, des soins à domicile, des centres d'hébergement et des résidences privées.

Il faut comprendre que les homosexuels et transsexuels aînés se sentent parfois forcés de cacher leur homosexualité ou leur transsexualité lors de leur entrée dans une résidence pour personnes âgées, de peur d'être victimes de discrimination.

« Une première génération de personnes ouvertement homosexuelles arrive au troisième âge et elle ne souhaite pas retourner dans le placard. [...] Nous voulons soutenir les personnes qui côtoient les aînés dans leur désir de respect des différences et de leur donner des outils favorisant l'inclusion de tous, indépendamment de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre », précise M. McCutcheon.

« Si on dépend d'une autre personne et que cette personne n'est pas à l'aise avec notre orientation sexuelle [...] il va probablement s'installer un malaise. » — Laurent McCutcheon, de la Fondation Émergence

De façon spécifique, la Fondation Émergence souhaite que les gens qui interviennent auprès des aînés donnent des signes d'ouverture pour dire : « Nous, ça ne nous dérange pas que vous soyez homosexuel, qu'il y ait des homosexuels dans notre établissement ».

Pour la ministre responsable des Aînés au Québec, Marguerite Blais, cette charte « nous fait avancer d'un pas dans notre lutte pour contrer l'homophobie et la maltraitance envers les aînés ». Elle souhaite que le milieu « collabore avec ouverture à l'implantation » de la charte.

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec s'est d'ailleurs associée au projet, promettant de contribuer à sa diffusion dans tous les établissements publics de santé.

Fondation Émergence en bref

La Fondation Émergence est un organisme qui mène des campagnes d'éducation et de sensibilisation aux réalités homosexuelles. Elle est responsable de la ligne d'écoute Gai Écoute et organise notamment la Journée internationale contre l'homophobie.

En complément