L'occupation d'un refuge de l'Oregon prend fin

Reuters
Le refuge Malheur, dans un parc naturel fédéral de l'Oregon Le refuge Malheur, dans un parc naturel fédéral de l'Oregon  Photo :  Jim Urquhart / Reuters

Les quatre derniers hommes retranchés dans le refuge Malheur, au parc naturel fédéral de l'Oregon, aux États-Unis, se sont rendus et ont été arrêtés jeudi, mettant fin à une occupation remontant au 2 janvier, a annoncé le FBI.

Les occupants du refuge disaient protester contre le contrôle par l'État fédéral de vastes étendues de terre dans l'ouest du pays.

Ammon Bundy, qui avait pris la tête de ce commando, a appelé, fin janvier, à la fin de l'occupation du site après avoir été arrêté lorsqu'il se rendait avec plusieurs de ses partisans à une réunion publique organisée à John Day, une ville située au nord du parc.

Son arrestation avait provoqué des affrontements lors desquels un de ses partisans a trouvé la mort.

Voici ce qu'a écrit, sur Twitter, la gouverneure de l'Oregon, Kate Brown, en réaction à la fin de l'occupation au refuge Malheur :

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu