Cuba en chantier pour le tourisme

Des ouvriers installent des tuyaux devant le Capitole de La Havane. Des ouvriers installent des tuyaux devant le Capitole de La Havane.  Photo :  Radio-Canada/Martin Movilla

L'île de Cuba est une destination de plus en plus courue par les touristes, mais l'infrastructure hôtelière ne suffit pas à la demande. Le gouvernement veut donc augmenter le nombre de chambres, en mettant l'accent sur le tourisme haut de gamme et culturel.

Un texte de Martin Movilla, envoyé spécial à Cuba TwitterCourriel

Les marteaux-piqueurs, les grues, les ouvriers, le bruit, les rues fermées, les clôtures et les maquettes : tout cela fait aujourd'hui partie de la vie quotidienne des Cubains.

Il ne suffit que d'une promenade dans les rues des principales villes du pays, dont La Havane, pour tomber sur un chantier de construction. Les Cubains investissent massivement dans la construction de nouveaux hôtels et la rénovation d'anciens bâtiments.

Si les chantiers sont aussi nombreux, c'est parce que le pays en a besoin pour mieux développer sa capacité d'accueil. Il y a une pénurie de lits dans les hôtels et dans les résidences privées qui offrent leurs chambres aux étrangers à prix abordable.

En fait, Cuba est d'une certaine façon victime de sa réussite : l'année 2015 a été la plus achalandée de l'histoire du pays en ce qui concerne le tourisme, avec plus de 3,5 millions de visiteurs, un record.

Cuba est désormais une destination à la mode et de nombreux experts du tourisme s'entendent pour dire que la popularité de l'île va croître dans les prochaines années. Selon l'Organisation mondiale du tourisme, Cuba a enregistré une augmentation de plus de 17 % du nombre de touristes de 2014 à 2015.

Bien que le Canada ait presque toujours été le principal pourvoyeur de visiteurs, les touristes allemands, britanniques, français, espagnols et américains sont aussi venus gonfler les coffres des hôteliers et des particuliers qui vivent de l'industrie touristique.

Les Cubains et les nouveaux chantiers : une histoire d'amour

La construction de nouveaux hôtels et la pénurie de chambres sont pour les Cubains une occasion de travail et d'apprentissage.

Pour les particuliers qui louent leur maison aux touristes, c'est une occasion de gagner de l'argent et d'améliorer l'état de leurs résidences. Un appartement à louer chez un particulier peut rapporter de 30 à 150 pesos cubains convertibles (CUC) par nuit, une fortune dans un pays où les salaires ne sont pas très élevés.

Les touristes canadiens paient environ 1,45 $ pour chaque peso cubain convertible et le salaire moyen des Cubains est de 30 CUC par mois.

Si les Cubains voient d'un bon œil les chantiers de construction, c'est parce qu'ils sont convaincus qu'ils peuvent maintenant profiter eux aussi du boom touristique.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants