Mandela, source d'inspiration pour les opposants chinois

Mandela sur la muraille de Chine Mandela sur la muraille de Chine  Photo :  ANC

La mort de Nelson Mandela a ému le monde entier, mais en Chine elle a surtout inspiré des centaines d'internautes, qui ont profité du décès du leader sud-africain pour questionner les politiques de leurs dirigeants en matière de droits de la personne.

De notre correspondant en Chine Yvan Côté

Alors que le président chinois, Xi Jinping, saluait Mandela pour « avoir conduit le peuple d'Afrique du Sud à la fin de l'apartheid », plusieurs personnes ont soulevé l'ironie du geste sur le site Weibo, l'équivalent de Twitter, rappelant que Liu Xiaobo, un lauréat du prix Nobel de la paix, est toujours emprisonné en Chine.

« Nous nous souvenons d'une personne qui respecte et a lutté pour les droits de la personne, la liberté et l'égalité, mais en Chine une personne qui réalise les mêmes choses que Mandela est toujours emprisonnée », écrit un utilisateur dans un message largement partagé, faisant référence à Liu , dont le nom est bloqué sur Weibo .

Un autre internaute écrit que « si Mandela avait été chinois, il aurait été battu à mort ».

Et une troisième personne ajoute que « la Chine ne manque pas de gens comme Mandela ou Aung San Suu Kyi . La différence est que les deux ont été libérés, alors qu'en Chine, lorsqu'ils vont en prison, ils disparaissent à jamais. »

Liu Xiaobo, un dissident de longue date, a été condamné à 11 ans de prison en décembre 2009 pour avoir rédigé la « Charte 08 », un texte réclamant la démocratisation de la Chine, qui a été signé par plusieurs milliers de personnes et qui était inspiré de la Charte 77 des dissidents tchèques à l'époque communiste.

Le Prix Nobel de la paix a aussi fait plusieurs années de prison au début des années 90 pour son rôle dans les événements de la place Tiananmen.

Consultez notre dossier sur Nelson Mandela

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu