Nelson Mandela, une vie en 10 images

Homme de conviction et de combat, Nelson Mandela a marqué notre époque. Retour sur sa vie et, en filigrane, celle d'un pays et d'un siècle.


1948, LE DÉBUT DE L'APARTHEID

Nelson Mandela se joint au Congrès national africain (ANC) en 1942. Six ans plus tard, le National Party implante sa politique d'apartheid dans le pays. L'ANC riposte en prônant la désobéissance civile. En 1952, Nelson Mandela ouvre un bureau d'avocat pour défendre les Noirs sud-africains. Quatre ans plus tard, il est accusé de trahison avec une centaine d'autres personnes. Il sera acquitté en 1961.


LE 21 MARS 1960

Une manifestation contre les politiques gouvernementales à Sharpeville est réprimée par la police sud-africaine. Au moins 180 personnes sont blessées et 69 tuées. L'état d'urgence est déclaré, l'ANC interdit. En 1961, l'ANC réplique en créant une branche armée, Umkhonto we Sizwe, avec Mandela à sa tête. Photo : AFP


LE 5 AOÛT 1962

Nelson Mandela est arrêté et envoyé au bagne de Robben Island. Il sera condamné à la prison à vie deux ans après pour sabotage et trahison. La première porte à droite est celle de sa cellule. Photo : AP / Schalk van Zuydam


LE 11 FÉVRIER 1990

Nelson Mandela le jour de sa libération avec sa femme Winnie. Il aura passé 27 ans en prison, dont 18 au bagne de Robben Island. Son compagnon de lutte Oliver Tambo et l'ANC militaient pour sa libération depuis le début des années 80. Photo : AFP / Alexander Joe


LE 17 JUIN 1990

Nelson Mandela arrive à Ottawa pour la première visite officielle au Canada. Au lendemain de sa libération, il avait appelé le premier ministre de l'époque, Brian Mulroney, pour louer les efforts du Canada pour ses efforts dans la lutte contre l'apartheid et organiser sa venue. Photo : AFP / Robert Giroux


LE 10 DÉCEMBRE 1993

Nelson Mandela reçoit le prix Nobel de la paix lors d'une cérémonie tenue à Oslo, en compagnie de Frederik de Klerk, qui a été deuxième vice-président de Mandela jusqu'en 1996 et qui fut auparavant le dernier président du régime de l'apartheid. Ils ont reçu les honneurs pour leurs efforts à obtenir une transition pacifique menant à la fin de ce régime.


LE 10 MAI 1994

Nelson Mandela est élu président de l'Afrique du Sud lors des premières élections libres et multiraciales de l'histoire du pays. Il prête serment le lendemain lors de son investiture à Pretoria. Photo : AFP / Walter Dhladhla


LE 24 JUIN 1995

Nelson Mandela, alors président de l'Afrique du Sud, félicite François Pienaar, capitaine de l'équipe de rugby nationale après la victoire de l'équipe en finale de la Coupe du monde de rugby. Un symbole d'unité dans un pays encore en train de panser ses plaies, qui inspira le film Invictus. Photo : AFP / Jean-Pierre Muller


1998 ET 2001

Nelson Mandela et son épouse Graça Machel prennent un bain de foule dans la cadre d'une visite de trois jours à Ottawa, en 1998, au cours de laquelle il est devenu un Compagnon de l'Ordre du Canada, la plus haute distinction de l'Ordre. Lors de son troisième et dernier passage au pays en 2001, il deviendra le deuxième étranger à se voir accorder la citoyenneté canadienne honoraire. Photo : AFP / Dave Chan


2001 À 2011

En 2001, Nelson Mandela survit à un cancer de la prostate, avant d'être hospitalisé pour la première fois en 2011 pour traiter une infection pulmonaire récurrente. De son lit d'hôpital, l'icône de la lutte antiapartheid a continué au cours des années à exercer son leadership moral. Sur cette image, l'ancien président sud-africain plaisante avec les jeunes à Johannesburg, à l'occasion de son 89e anniversaire, le 24 juillet 2007. Photo : AFP / Alexander Joe

Consultez notre dossier sur Nelson Mandela

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants