Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

Un Canadien condamné pour terrorisme aurait été tué en Syrie

Ali Mohamed Dirie Ali Mohamed Dirie

Ali Mohamed Dirie, accusé et condamné en 2009 pour complot terroriste à Toronto, aurait été tué en combattant en Syrie, rapporte le réseau CBC, citant des sources au sein du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).

Une source au sein du département de lutte antiterroriste au SCRS s'appuie sur des informations validées auprès de proches et d'amis d'Ali Mohamed Dirie.

Condamné en 2009 à sept ans de réclusion après avoir plaidé coupable, il a été libéré en octobre 2011. Ses années de détention durant le procès ont été comptées en double, réduisant ainsi le temps de sa détention.

Les autorités ont perdu sa trace en 2012, date à laquelle il aurait quitté le Canada avec un passeport qui n'était pas le sien.

Il aurait rejoint un groupe extrémiste en Syrie avant d'y trouver la mort, selon des chefs islamistes et Mubin Shaikh, l'un des agents qui avaient infiltré plusieurs années auparavant le groupe des « Toronto 18 », au profit du SCRS et de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

On ne sait pas pour le moment les circonstances et la date de sa mort.

Un membre de sa famille avait annoncé sa mort récemment dans une mosquée à Toronto, sans donner plus de détails.

Selon des documents obtenus par CBC, Ali Mohamed Dirie était considéré comme une personne à risque dans les aéroports et comme un individu pouvant commettre de nouveau des actes terroristes.

Le ministère des Affaires étrangères du Canada soutient que pour l'heure aucune preuve n'indique qu'un ressortissant canadien est mort en Syrie.

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook