Le monde arabe en mutation

Égypte : premier discours du président intérimaire entre espoir et fermeté

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Premier discours du président égyptien par intérim, Adli Mansour Premier discours du président égyptien par intérim, Adli Mansour  Photo :  AFP

Le président par intérim de l'Égypte, Adli Mansour, s'engage à ramener l'espoir aux Égyptiens, tout en promettant la fermeté. Il entend  « mener la bataille pour la sécurité jusqu'au bout ».

La mise en garde est adressée à ceux qui veulent entraîner l'Égypte « vers l'inconnu ». M. Mansour n'a pas nommé le président déchu Mohamed Morsi ni la confrérie des Frères musulmans dont il est issu.

Dans une courte allocution télévisée, jeudi soir, Mohamed Mansour a déclaré que le nouveau gouvernement avait été constitué « conformément à la volonté populaire », avec un exécutif basé sur la compétence.

C'est la première fois que le président intérimaire prenait la parole depuis son entrée en fonction.

Ce discours intervient à la veille de nouvelles manifestations rivales au Caire, plus de deux semaines après le renversement par l'armée du président Mohamed Morsi, le 3 juillet, à la suite de manifestations massives contre lui.

Juge de profession, M. Mansour a prêté serment le lendemain de la destitution de Mohamed Morsi par l'armée. Il a par la suite mis en œuvre un plan de transition politique, et désigné un premier ministre, Hazem El-Beblaoui.

Un nouvel exécutif provisoire a prêté serment devant le président par intérim, mardi.

Les violences ont fait plus d'une centaine de morts en Égypte depuis le 3 juillet.

L'Égypte, entre révolution populaire et pouvoir militaire