Explosion au Texas : le gouverneur déclare l'état d'urgence

Le compte rendu de Sébastien St-François, puis l'entrevue avec Robert Reiss, directeur au Conseil pour la réduction des accidents industriels majeurs, et Ariel Fenster, professeur de chimie à l'Université McGill

Le gouverneur du Texas, Rick Perry, a déclaré l'état d'urgence dans le comté de McLennan où a eu lieu mercredi l'explosion d'une usine de fertilisants.

« Hier soir était véritablement un scénario cauchemardesque pour notre communauté », a-t-il affirmé lors d'un point de presse jeudi, à Austin, sur le déroulement de l'enquête et des opérations de secours dans la petite ville de West, au Texas, durement touchée par l'explosion.

Le gouverneur s'est refusé à donner un chiffre précis sur le nombre de victimes, mais un bilan préliminaire des autorités fait toujours état de 5 à 15 morts et de plus de 160 blessés. Selon le maire Tommy Muska, cité dans des médias américains, jusqu'à 40 personnes auraient perdu la vie dans l'explosion.

Le complexe industriel West Fertilizer a explosé en début de soirée mercredi, une vingtaine de minutes après que des pompiers volontaires eurent été dépêchés sur les lieux pour répondre à une alarme d'incendie. Au moins 5 d'entre eux manquent toujours à l'appel.

En conférence de presse jeudi matin, le porte-parole de la police de Waco, Patrick Swanton, a évoqué une zone de destruction majeure à fouiller autour de l'usine d'engrais.

Des dizaines de bâtiments endommagés

Le sergent Swanton a expliqué que des équipes de secouristes travaillent sans relâche dans la zone touchée par l'explosion pour fouiller systématiquement chaque demeure et immeuble à la recherche de survivants.

Environ 75 maisons, commerces et immeubles auraient été endommagés ou carrément soufflés par l'explosion dans un rayon de plusieurs centaines de mètres à la ronde, a précisé le gouverneur Perry. Une école et une résidence pour personnes âgées ont notamment été touchées.

Qui plus est, plusieurs incendies font toujours rage dans la ville de West, mais tous sont sous contrôle, assure l'agent Swanton. Le porte-parole de la police de Waco a également assuré qu'aucun produit chimique ne s'échappe du site de l'explosion.

La pluie en renfort

Quant aux substances toxiques qui ont été répandues dans l'atmosphère, la pluie qui tombe sur la région contribue à les dissiper, a précisé l'agent Swanton selon qui la qualité de l'air serait sécuritaire dans la ville.

L'explosion, qui a libéré une monstrueuse boule de feu, a été si puissante que les sismographes de l'Institut géologique américain (USGS) ont enregistré une onde de choc équivalente à un tremblement de terre de magnitude 2,1.

Voyez l'explosion (à la 29e seconde) filmée par un automobiliste :

Images de la violente explosion à West au Texas

Les causes de l'explosion inconnues

L'origine de l'explosion initiale, qui a été suivie de deux autres, n'a pas encore été déterminée, mais selon les autorités, elle pourrait être due à de l'ammoniac.

Selon le sergent Patrick Swanton, les opérations de secours à la population sont actuellement la priorité des services d'urgence de la région.

Bien que le site de l'explosion soit techniquement considéré comme une scène de crime par les enquêteurs, le sergent Swanton a assuré jeudi que rien pour l'instant ne laisse croire qu'il s'agirait d'autre chose qu'un accident industriel.

Selon l'agent Swanton, il est tout simplement impossible à ce stade de dire s'il s'agit d'un accident ou d'un acte criminel.

Une communauté en état de choc

De nombreux témoins ont raconté l'extrême violence de l'explosion.

« J'ai été mis à terre. C'est comme si la route s'était soulevée », a raconté sur CNN Cheryl Marich, dont la maison a été détruite et dont le mari était parti lutter contre le feu.

Un autre témoin, Bill Bohannan, a raconté au Waco Tribune-Herald: « Toutes les habitations sur environ quatre pâtés de maisons ont été soufflées par l'explosion ».
Crystal Anthony a raconté qu'elle et sa fille avaient été « presque assommées par l'explosion ».

Des Texans habitant à 25 kilomètres du lieu de l'explosion disent l'avoir entendue. « Beaucoup de personnes ne seront pas avec nous demain. La seule chose qui reste à faire, c'est prier », a déclaré le maire de West, Tommy Muska.

Ce n'est pas le premier incident du genre à se produire au Texas. Le 16 avril 1947, près de 600 personnes avaient perdu la vie et 5000 autres ont été blessées après l'explosion d'une cargaison de 2300 tonnes de nitrate d'ammonium dans un cargo amarré dans le port de la ville de Texas City.

L'ammoniac anhydre en cause?

Deux réservoirs d'ammoniac anhydre d'une capacité de 45 000 litres chacun se trouvaient sur le site de l'usine West Fertilizer, rapporte le journal Dallas Morning News, qui a consulté des documents relatifs au permis d'exploitation de l'entreprise.

L'ammoniac anhydre (NH3) est utilisé comme engrais en raison de l'azote qu'il contient. Il est habituellement entreposé à l'état liquide dans des réservoirs sous haute pression.

Le Règlement canadien sur le stockage de l'ammoniac anhydre mentionne que cette substance a joué un rôle déterminant dans des incendies et explosions graves. Il ajoute que la présence de petites quantités d'huile ou d'un autre combustible dans l'ammoniac anhydre augmente le risque d'incendie. Il faut toutefois une source intense d'énergie pour qu'il s'enflamme.

L'ammoniac anhydre peut aussi avoir des effets très néfastes sur la santé, mentionne le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail. L'inhalation peut causer une grave irritation du nez et de la gorge, ainsi qu'un œdème des poumons, qui peut entraîner la mort. Le contact avec la peau provoque des brûlures; avec les yeux, il  peut causer la cécité.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook