Le paquebot américain en panne arrivé à bon port

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Le récit de Pasquale Harrison-Julien

Les passagers du navire de croisière américain Carnival Triumph, dont 14 Canadiens, sont revenus sur la terre ferme et ils sont hébergés dans des hôtels de la Louisiane.

Des ambulanciers ont assisté au débarquement des passagers afin de venir en aide à ceux qui en avaient besoin. Les passagers ont pu prendre une douche chaude, déguster des repas chauds et une nuit de sommeil confortable, ce à quoi ils n'avaient plus accès sur le paquebot depuis cinq jours.

Le navire de croisière en panne, qui dérivait dans le golfe du Mexique depuis dimanche, a accosté dans un port de Mobile, en Alabama, jeudi soir.

Selon la compagnie Carnival Cruise Lines, le débarquement des 4200 personnes à bord s'est avéré fastidieux puisqu'un seul ascenseur fonctionnait toujours sur le bateau. Les passagers ont été vus saluant et célébrant l'arrivée du navire à bon port, après un séjour décrit par plusieurs comme « cauchemardesque ».

Incendie dans la salle des machines

Le Carnival Triumph, qui dérivait depuis des jours après un incendie dans la salle des machines, rentrait du Mexique avant l'incident, qui a fait tomber en panne son alimentation électrique. Le remorquage du navire a commencé plus tôt jeudi, mais a été interrompu lorsque le câble a cédé.

La société propriétaire du navire, dont une filiale possédait aussi le Costa Concordia - un autre paquebot de croisière qui s'est échoué l'an dernier en Italie, causant le mort de 32 personnes - s'est excusée pour l'incident. Elle a indiqué qu'elle assumerait les coûts de transport des passagers vers le Texas, où la croisière a commencé. Le lieu de départ, Galveston, est situé à près de 800 kilomètres.

L'entreprise conteste les allégations de certains passagers qui ont affirmé que le navire était très sale, assurant que les employés font tout ce qu'ils peuvent pour s'assurer du confort des passagers.

Carnival Cruise Lines a annulé une dizaine d'autres croisières prévues sur le navire et a admis que le Carnival Triumph avait subi d'autres problèmes mécaniques dans les semaines ayant précédé l'incendie dans la salle des machines.

L'agence américaine de sécurité des transports a ouvert une enquête.

Passagers soulagés

En entrevue avec divers médias, des passagers ont raconté qu'ils avaient un accès limité à la nourriture et aux toilettes, qu'il y avait des odeurs nauséabondes dans le bateau et des excréments sur les planchers. Plusieurs passagers ont dormi sur le pont du navire pour avoir de l'air frais.

Un passager a raconté que les employés du paquebot avaient fait un travail extraordinaire, nettoyant sans cesse derrière les clients « qui faisaient leurs besoins dans les éviers et les douches ».

Une autre passagère a raconté qu'après un ravitaillement du paquebot, mercredi, les conditions se sont améliorées. « Nous avons mangé du steak et du homard jeudi midi », a-t-elle raconté. « En général, nos besoins primaires étaient comblés. »

Les récents incidents qu'ont connus les paquebots de Carnival

Novembre 2011 : Carnival Magic

Le paquebot a effectué un arrêt d'urgence dans un port mexicain lors de son voyage inaugural. Le problème venait des propulseurs de poupe. La réparation a été effectuée de nuit lors d'une escale forcée.

Juin 2011: Carnival Fantasy et Carnival Imagination

Les deux paquebots sont entrés en collision dans le port de Key West en Floride. Il n'y a eu aucun blessé, les dégâts étaient mineurs.

Novembre 2010: Carnival Splendor

Une croisière de sept jours a été mise à mal à cause d' un incendie dans la salle des machines, entraînant des problèmes techniques au niveau des propulseurs. Cela a pris cinq jours afin que le paquebot arrive à bon port à San Diego. Les conditions d'hygiène étaient très mauvaises à bord, rapporte CNN.

Juin 2010: Carnival Fascination

Le paquebot de 2052 personnes a connu un problème technique et s'est retrouvé à la dérive pendant plusieurs heures. Il a finalement pu aborder à Jacksonville, sans incident.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook