La chasse à l'homme est terminée, confirme la police de Los Angeles

Radio-Canada avec La Presse Canadienne et Reuters
Le porte-parole de la police de Los Angeles, Andy Neiman Le porte-parole de la police de Los Angeles, Andy Neiman

Un porte-parole de la police de Los Angeles a annoncé mercredi que la chasse à l'homme pour retrouver Christopher Dorner est terminée, et cela même si les experts n'ont pas encore identifié le corps retrouvé dans les décombres d'un chalet de Big Bear, au nord-est de Los Angeles, où se serait barricadé l'ex-policier recherché pour une série de meurtres.

Mercredi matin, les autorités n'étaient pas en mesure de confirmer l'identité du corps découvert dans les décombres du chalet. L'identification du corps pourrait nécessiter un certain temps, peut-être même plusieurs jours, compte tenu de l'état de la dépouille, a précisé la police de Los Angeles.

Le présumé meurtrier Christopher Dorner

Christopher Dorner, un ancien agent du service de police de Los Angeles, qui était activement recherché aux États-Unis pour avoir commis trois meurtres, dont celui d'un policier et de la fille d'un officier, a été repéré mardi dans la région de San Bernardino, en Californie.

L'homme, qui circulait à bord d'une camionnette volée à un couple qu'il avait ligoté dans un chalet de Big Bear Lake, a été pris en chasse aussitôt par les agents du service des Pêches. Ces derniers ont ensuite perdu le suspect de vue. Le fuyard a été repéré un peu plus tard à bord d'une autre camionnette volée. L'homme aurait volé ce véhicule après avoir fait un accident avec le premier.

De nouveau pris en chasse, le suspect aurait alors ouvert le feu sur les agents, qui ont riposté à leur tour. C'est à ce moment que la camionnette du fuyard a plongé dans un ravin.

Le chalet en feu où se serait réfugié l'ex-policier de Los Angeles recherché pour plusieurs meurtres, dans la région de Big Bear, au nord-est de Los Angeles.

L'homme a pris la fuite à pied avant de trouver refuge dans un chalet désert, où il s'est barricadé. Une fusillade a alors éclaté, pendant laquelle Dorner aurait touché deux policiers, dont un mortellement. Ce qui porte à quatre le nombre total de meurtres commis dans cette affaire.

Selon l'Associated Press, l'équipe d'intervention d'urgence (SWAT) dépêchée sur les lieux a utilisé un véhicule blindé pour défoncer les fenêtres du chalet et y injecter du gaz, pendant que les policiers incitaient le suspect à se rendre. Le blindé a ensuite commencé à démolir les murs du chalet.

Un seul coup de feu a retenti à l'intérieur avant qu'un incendie n'éclate et que le chalet ne soit rapidement détruit par les flammes, selon la version de la police.

Des doutes planent sur la version de la police

Or, selon des enregistrements de communications de police publiés par le quotidien britannique The Guardian, l'incendie pourrait avoir été déclenché intentionnellement par les policiers qui encerclaient le chalet. Dans les communications rapportées par le journal, on peut lire : « C'est bien Steve, nous allons aller de l'avant avec le plan... avec l'incendie. Nous voulons ça comme nous en avons parlé ». Quelques secondes plus tard, on peut entendre : « Déploiement de sept brûleurs et nous avons un incendie », rapporte The Guardian.

Ce n'est qu'après le déclenchement de l'incendie que le coup de feu aurait été entendu à l'intérieur du chalet, selon les communications publiées par le quotidien britannique.

Vaste chasse à l'homme dans l'ouest des États-Unis

Un policier à la recherche de Christopher Dorner regarde à l'intérieur d'une maison de Big Bear Lake, en Californie.

Depuis le 5 février dernier, des milliers de policiers sont mobilisés pour traquer l'ex-policier soupçonné du meurtre de quatre personnes. L'ancien policier et ex-militaire Christopher Dorner, qui a entrepris une vendetta contre les membres du service de police de Los Angeles, a publié sur Internet un manifeste dans lequel il énonce son intention d'attaquer ses anciens collègues, qu'il accuse d'avoir sali sa réputation.

« Je déclencherai une guerre non conventionnelle et asymétrique contre les agents du LAPD en uniforme, qu'ils soient en service ou non », a-t-il écrit dans son manifeste.

Christopher Dorner a été congédié de la police de Los Angeles en 2008 pour avoir fait de fausses déclarations.

L'une des victimes du présumé assassin était la fille d'un ancien capitaine de police qui l'avait représenté durant une audience disciplinaire. Il aurait également abattu l'ami de cette dernière. Les deux autres victimes présumées de Dorner sont deux agents de police. Plusieurs policiers ont aussi été blessés lors des derniers jours à la suite d'échanges de tirs avec Dorner ou lors d'embuscades tendues par ce dernier.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook