Le monde arabe en mutation

La Syrie est « détruite petit à petit », dit Brahimi

Lakhdar Brahimi au siège de l'ONU à Genève (archives)

Le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, a une nouvelle fois dressé un tableau noir de la situation en Syrie devant les membres du Conseil de sécurité.

La Syrie est « détruite petit à petit » par le conflit entre le régime et les rebelles, selon M. Brahimi.

« Le Conseil ne peut se contenter de dire : "Nous sommes divisés, donc attendons des jours meilleurs", ils [les membres du Conseil] doivent se saisir de ce problème maintenant », a-t-il déclaré à la presse après sa rencontre avec les membres du Conseil de sécurité.

Il a affirmé que le conflit avait atteint « des niveaux d'horreur sans précédent » et était en train de « briser » le pays.

« Si on exerce un peu plus de pression [sur les protagonistes du conflit], il y aura peut-être un peu plus de progrès », a-t-il estimé.

Il a suggéré notamment que le Conseil « lève l'ambiguïté » contenue dans la déclaration de Genève sur le sort à réserver au président Bachar Al-Assad dans une transition politique.

Selon lui, le gouvernement de transition prévu par la déclaration de Genève « doit avoir les pleins pouvoirs exécutifs, c'est-à-dire que tous les pouvoirs de l'État doivent aller à ce gouvernement », ce qui écarterait de fait le président Assad.

Pour le diplomate algérien, la légitimité du président Assad a été « irrémédiablement discréditée » par le conflit, qui a fait 60 000 morts depuis 22 mois.

Tout en reconnaissant l'absence de progrès dans sa mission, M. Brahimi a indiqué qu'il ne quittera pas son poste jusqu'au jour où il se sentira inutile.

Par ailleurs, M. Brahimi a suggéré une enquête internationale sur les 80 corps retrouvés mardi à Alep, soulignant que les deux camps avaient commis « des crimes également atroces ».

Enfin, le médiateur a fait valoir le risque de « contamination » du conflit dans les pays voisins qui accueillent des réfugiés.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook