Kazakhstan : 21 morts dans l'écrasement d'un avion

Radio-Canada avec Agence France-Presse, Associated Press et Reuters
Almaty, au Kazakhstan Almaty, au Kazakhstan

Vingt-une personnes ont perdu la vie mardi matin lorsque leur avion s'est écrasé à 5 kilomètres de l'aéroport d'Almaty, la capitale économique du Kazakhstan, a annoncé la compagnie privée SCAT, citée par plusieurs sources locales.

« Cinq membres d'équipage et 16 passagers se trouvaient à bord de l'avion », a indiqué la compagnie par voie de communiqué, précisant que l'appareil était un CRJ 200 du constructeur aéronautique canadien Bombardier.

Des responsables locaux ont déclaré à l'agence Interfax que les autorités s'affairaient à établir l'identité des victimes et qu'un enfant figurait parmi elles.

L'appareil, qui effectuait la liaison entre Kokchetaou et Almaty, s'est écrasé vers 13 h, heure locale, dans le sud-est du pays, à la frontière avec le Kirghizistan. « L'avion a heurté le sol » alors qu'il effectuait une deuxième tentative d'atterrissage « dans des conditions météorologiques difficiles », a expliqué la companie. Un épais brouillard recouvrait la région et la visibilité était de seulement 20 ou 30 mètres lors de l'accident.

Après plusieurs heures de recherches, les secours ont retrouvé les boîtes noires de l'avion. Les autorités savent déjà qu'il n'y a eu ni incendie, ni explosion.

Des responsables du parquet chargé des transports, du ministère de l'Intérieur et de celui des Situations d'urgence ont été dépêchés sur les lieux de l'accident et ont bouclé le périmètre.

Une enquête a été ouverte et une commission gouvernementale a été créée pour aider les proches des victimes, selon le parquet, cité par l'Agence France-Presse.

Cet accident survient un peu plus d'un mois après l'écrasement d'un avion militaire dans le sud du pays, qui avait fait 27 victimes, dont le chef des services frontaliers kazakhs.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook