L'ONU veut déployer au moins 2500 soldats au Congo

Des rebelles du M23 dans le village de Karuba, dans l'est de la République démocratique du Congo. Des rebelles du M23 dans le village de Karuba, dans l'est de la République démocratique du Congo.  Photo :  AFP/PHIL MOORE

Le secrétaire général des Nations unies prévoit envoyer au moins 2500 soldats dans l'est du Congo pour protéger les civils et empêcher les rebelles du M23 de capturer des villes et d'étendre leur territoire.

En conférence de presse à Addis Abeba en Éthiopie, Ban Ki-moon a déclaré qu'il discutait de la création de cette unité de « renforcement de la paix » avec les membres du Conseil de sécurité.

Celui-ci devra approuver la nouvelle force. La semaine dernière, le président du Conseil a envoyé une lettre à M. Ban lui donnant le feu vert pour le déploiement de drones de surveillance dans l'est du Congo qui fournirait du renseignement pour cette unité et à l'unité des Casques bleus.

Le Conseil de sécurité veut renforcer la force de maintien de la paix connu sous le nom de MONUSCO, qui compte déjà 17 700 Casques bleus, à la suite de la prise de plusieurs villes et villages par les rebelles du M23, l'an dernier. Les rebelles avaient brièvement saisi la ville de Goma avant de se retirer au début de septembre.

La force MONUSCO de l'ONU est la plus importante des 15 opérations du maintien de la paix de l'ONU, mais elle a peu réussi à protéger des dizaines de milliers de civils, dont plusieurs ont dû fuir leurs demeures.


Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook