Prise d'otages : des agents de la GRC en Algérie

Des soldats en faction sur le site gazier d'In Amenas, en Algérie. Des soldats en faction sur le site gazier d'In Amenas, en Algérie.  Photo :  PC/Mohamed Kadri

Des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) se trouvent présentement en Algérie pour enquêter sur l'identité de deux terroristes ayant pris part à la prise d'otages d'In Amenas et présentés comme des Canadiens par les autorités algériennes.

Le gouvernement canadien s'est montré sceptique, voire agacé, après que le premier ministre algérien eut parlé de la présence de deux Canadiens parmi les assaillants.

Ce sont des documents retrouvés sur les corps de deux présumés terroristes qui auraient permis de les identifier comme étant de nationalité canadienne. Or, Ottawa estime qu'il est prématuré de parler de preneurs d'otages canadiens, estimant qu'il pourrait s'agir de documents contrefaits.

Le Canada s'est déjà plaint de la lenteur des autorités algériennes à collaborer avec ses services pour déterminer avec exactitude la nationalité des deux personnes en question.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook