Obama prête serment pour son deuxième mandat

Joyce Napier
Radio-Canada avec Agence France-Presse, La Presse Canadienne et Reuters
Le reportage de Joyce Napier

Les célébrations ont été lancées à Washington, alors que le président américain Barack Obama a été assermenté officiellement pour son deuxième et dernier mandat. La courte cérémonie s'est déoulée en privée à la Maison-Blanche, dimanche. 

« Moi, Barack Hussein Obama, je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des États-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des États-Unis, » a-t-il déclaré en présence du président de la Cour suprême, ainsi que de son épouse Michelle et de ses deux filles.

La Constitution américaine dicte que les mandats présidentiels débutent à midi, le 20 janvier suivant l'élection présidentielle. Mais lorsque ce jour tombe un dimanche, la tradition veut que les festivités publiques se déroulent le lendemain. Barack Obama prêtera donc de nouveau serment lundi devant des centaines de milliers de personnes réunies dans le parc National Mall. La cérémonie sera suivie du traditionnel défilé dans les rues de Washington.

En 2009, 1,8 million de personnes avaient assisté à l'assermentation du premier président noir des États-Unis.

Cette cérémonie publique d'investiture aura lieu le jour férié célébrant l'anniversaire de Martin Luther King Jr. alors que 2013 marque les 50 ans de la marche du défenseur des droits civiques à Washington en 1963.

Samedi, le premier président noir des États-Unis et son épouse ont fait du bénévolat dans le cadre de la Journée nationale de service communautaire

La gaffe de Joe Biden

Le vice-président américain Joe Biden a lui aussi prêté serment dimanche après-midi lors d'une cérémonie intime dans sa résidence de la capitale. Son allocution n'est toutefois pas passée inaperçue.

« Je suis fier d'être président des États-Unis, » a-t-il déclaré, provoquant le rire des personnes présentes.

« Je suis fier d'être vice-président des États-Unis, mais je suis plus fier encore d'être le vice-président de Barack Obama, du président Barack Obama, » a-t-il rectifié après que son fils lui a souligné l'erreur. 

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Du même auteur |

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook