L'ONU veut des élections législatives en Haïti

Laurent Lamothe, premier ministre d'Haïti, croit fermement dans le potentiel touristique de son pays. Laurent Lamothe, premier ministre d'Haïti.

Le représentant des Nations Unies à Haïti a exhorté vendredi le gouvernement haïtien à tenir des élections législatives partielles et locales cette année, et ce, le plus rapidement possible.

Dans un communiqué, Mariano Fernandez s'est réjoui de l'entente récemment conclue entre la branche exécutive et le Parlement concernant la création d'un conseil électoral, mais a demandé aux autorités haïtiennes d'en nommer au plus vite les neuf membres.

Le premier ministre Laurent Lamothe a affirmé qu'il était d'accord avec l'envoyé spécial de l'ONU, soutenant que le gouvernement haïtien voulait la même chose et qu'il avait posé plusieurs gestes en ce sens afin que les élections puissent avoir lieu en 2013.

Le scrutin devait au départ se dérouler à la fin de 2011, mais il a été repoussé parce que les autorités haïtiennes n'arrivaient pas à s'entendre sur la composition du conseil électoral.

Les élections doivent permettre de pourvoir 10 sièges vacants au Sénat, qui compte 30 membres, et des centaines de sièges au niveau local.

Selon les Nations Unies, ce sera le scrutin le plus complexe à avoir lieu à Haïti depuis 2006 et environ 35 000 candidats devraient y participer.


Associated Press

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook