Barack Obama présentera aujourd'hui son plan sur les armes

Radio-Canada avec Associated Press, La Presse Canadienne et Reuters
Le président des États-Unis Barack Obama Le président des États-Unis Barack Obama  Photo :  AFP/BRENDAN SMIALOWSKI

Le président américain, Barack Obama, présentera aujourd'hui une série de mesures détaillées pour contrer la violence causée par les armes à feu aux États-Unis. Ce projet s'articule autour de trois propositions : le rétablissement de l'interdiction des armes d'assaut, la vérification renforcée des antécédents des acheteurs et un contrôle plus strict des chargeurs de munition à grande capacité.

Barack Obama a reçu plusieurs recommandations de son vice-président, Joe Biden, au terme d'une consultation que ce dernier a entreprise après la tuerie de Newtown, qui a coûté la vie à 26 personnes, dont 20 enfants, le 14 décembre 2012.

D'ailleurs, le président et le vice-président seront accompagnés mercredi à la Maison-Blanche par des enfants qui leur ont écrit au cours des dernières semaines pour exprimer leurs craintes au sujet des armes à feu et de la sécurité dans les écoles.

Lundi, au cours d'une conférence de presse marquant la fin de son premier mandat, Barack Obama a reconnu que la mise en oeuvre des mesures proposées par M. Biden ne serait pas facile, puisqu'elles devraient être approuvées par un Congrès qui est loin de lui être acquis. Des leaders républicains ont déjà déclaré que le contrôle des armes à feu ne serait pas leur priorité.

Le puissant lobby des armes à feu, la National Rifle Association (NRA), s'oppose fermement au contrôle des armes à feu et réclame plutôt d'affecter des gardes armés dans les écoles.

« La question est de savoir s'il y des actions raisonnables que nous pouvons entreprendre pour nous assurer que quelqu'un comme l'individu de Newtown ne puisse entrer dans une école et abattre un groupe d'enfants d'une façon aussi rapide et choquante. Nous pouvons sûrement faire quelque chose par rapport à ça. » — Barack Obama

Barack Obama a déclaré que les législateurs devraient « examiner leur propre conscience » dans le débat à venir. Le président devrait également proposer mercredi une série de 19 mesures qu'il pourrait prendre en vertu de ses pouvoirs exécutifs.

Entre-temps, l'Assemblée de l'État de New York a adopté mardi une loi prévoyant des restrictions plus sévères sur les fusils d'assaut. Il s'agit de la première mesure du genre adoptée aux États-Unis depuis la tuerie de Newtown.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook