Opération française en Somalie : le soldat capturé serait mort

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Un policier brandissant le drapeau de la Somalie Un policier brandissant le drapeau de la Somalie  Photo :  AFP/JOSE CENDON

Le soldat français blessé lors du raid visant à libérer un compatriote retenu en otage en Somalie serait mort des suites de ses blessures.

C'est ce qu'ont annoncé lundi les milices islamistes d'Al-Shabab, qui prétendent l'avoir capturé après l'attaque française. Selon un porte-parole du groupe, les efforts déployés pour le sauver n'auraient pas été suffisants. Il a ajouté qu'il n'avait pas encore été décidé si son corps allait être restitué à la France.

Quant à l'otage visé par l'opération, son sort reste incertain. Les autorités françaises croient que Denis Allex, un conseiller militaire enlevé en juillet 2009 à Mogadiscio, aurait été tué par ses geôliers pendant le raid. De leur côté, les Shabab prétendent qu'il est sain et sauf. Ils ont averti qu'ils prendraient rapidement une décision sur son avenir, mais n'ont fourni aucune preuve dans ce sens.

L'opération de l'armée française, menée dans la nuit de vendredi à samedi dans la petite localité de Bulo Marer, s'est soldée par un échec pour la France. L'otage n'a pas été libéré, un soldat français a trouvé la mort et un autre a été blessé, puis capturé. Des témoins ont aussi affirmé que huit civils somaliens auraient perdu la vie, ce qui a provoqué la colère de la population locale.

Dix-sept insurgés, selon l'armée française, auraient aussi été tués.

Opération bâclée

Par ailleurs, un habitant de la petite ville, située au sud de la capitale, Mogadiscio, et contrôlée par les islamistes, a révélé que ce sont les résidents qui ont alerté les Shabab lorsqu'ils ont vu des hélicoptères survoler leur communauté en plein milieu de la nuit.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait déclaré samedi que le commando français avait fait face à beaucoup plus de résistance que prévu. Selon lui, l'opération avait été décidée le mois dernier, lorsque les services secrets ont su où se trouvait l'otage.

Les États-Unis ont révélé avoir fourni un soutien technique aux forces françaises pendant le raid. Selon une lettre du président américain Barack Obama, un avion américain aurait survolé la zone sans faire usage d'armes.

Qui sont les Shabab?

Il s'agit d'un groupe rebelle qui prône une application radicale de l'islam et de la charia. Ce nom signifie « jeunesse » Il n'opère qu'en Somalie et compterait environ 5000militants. Le groupe est maintenant intégré à Al-Qaïda.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook