Brésil : forte augmentation des meurtres d’homosexuels

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Drapeau gay  Photo :  AFP/Kevork Djansezian

Les homosexuels et transsexuels continuent d'être la cible des homophobes au Brésil. Selon une étude du Groupe Gay de Bahia (GGB) 336 d'entre eux ont été assassinés l'année dernière, soit une toutes les 26 heures.

« C'est choquant; pratiquement la moitié des meurtres de transsexuels dans le monde l'année dernière ont été commis au Brésil. Il y en a eu 128 contre 15 aux États-Unis, par exemple. » — Luiz Mott, auteur de l'étude du CBG.

Les 336 assassinats de 2012 représentent une hausse de 26 % par rapport à 2011. Ce sont 188 gais, 128 transsexuels, 19 lesbiennes et deux bisexuels qui ont été tués. La majorité des meurtres ont eu lieu dans le nord-est du pays, la région « la plus homophobe du Brésil », d'après M. Mott.

« Le plus choquant aussi, c'est le degré d'impunité. Dans plus de 70 % des cas, le meurtrier n'a pas été identifié », a précisé M. Mott. L'anthropologue ajoute également qu' « en raison du machisme et des préjugés, beaucoup d'hommes tuent des homosexuels, imprégnés qu'ils sont de l'idéologie selon laquelle les gais sont lâches et que les juges seront indulgents. »

Malgré cette « homophobie culturelle », le projet de loi de pénalisation de l'homophobie est toujours en attente au Parlement.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook