Aide à Haïti : les États-Unis et l'ONU dénoncent les propos du ministre Fantino

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Des Haïtiens vivent toujours dans des camps de fortune près de Port-au-Prince en août 2012. Des Haïtiens vivent toujours dans des camps de fortune près de Port-au-Prince en août 2012.  Photo :  AFP/THONY BELIZAIRE

Des fonctionnaires américains et les Nations unies demandent au ministre canadien de la Coopération internationale, Julian Fantino, de retirer ses déclarations controversées sur la révision de l'aide à Haïti.

La semaine dernière, le ministre Fantino a dit que le Canada ne financerait pas de nouveaux projets en Haïti, expliquant qu'il était déçu par le peu de progrès accompli dans ce pays. Ses propos ont ensuite été rectifiés par l'Agence canadienne de développement international. L'ACDI a précisé qu'elle faisait l'examen approfondi de l'aide au développement, chiffrée à 1 milliard de dollars, octroyée par Ottawa à Haïti.

Un haut fonctionnaire du département d'État américain a souligné que le Canada est un partenaire estimé en Haïti. Il a ajouté qu'Ottawa ne devrait modifier aucun de ses programmes.

Une haute fonctionnaire du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) s'est dite « attristée » par l'attitude du ministre Fantino. Elle a ajouté que le ministre canadien n'avait peut-être pas bien saisi tout ce qui se passe en Haïti lors de son premier séjour dans ce pays.

À son retour d'Haïti, le ministre Fantino a affirmé qu'il espérait trouver une meilleure façon de contribuer à la reconstruction de la « perle des Antilles ». Il a aussi indiqué que le Canada n'allait pas prendre soin d'Haïti à tout jamais.

Les déclarations du ministre survenaient à quelques jours du troisième anniversaire du séisme qui a dévasté Haïti et tué environ 300 000 personnes.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook