Aide du Canada : le premier ministre haïtien aimerait avoir son mot à dire

Le premier ministre Laurent Lamothe Le premier ministre Laurent Lamothe  Photo :  AFP/PAUL J. RICHARDS

Haïti devrait avoir son mot à dire sur la façon dont l'aide financière du Canada est dépensée au pays, estime le premier ministre haïtien, Laurent Lamothe.

Ottawa a déclaré il y a quelques jours qu'il ne financerait plus les nouveaux projets de développement en Haïti, qui peine toujours à se relever du séisme dévastateur survenu il y a trois ans.

Le ministre de la Coopération internationale, Julian Fantino, a fait part de sa déception face à la lenteur des progrès en Haïti, et a dit espérer trouver une meilleure façon de contribuer à la reconstruction de la perle des Antilles.

Dans une entrevue téléphonique accordée à La Presse canadienne, le premier ministre Lamothe admet qu'il aurait lui aussi aimé constater des progrès plus importants sur le terrain.

Il souhaite cependant que le Canada cesse de passer constamment au-dessus du gouvernement haïtien, au profit d'organisations non gouvernementales, dans ses allocations d'argent.

Le premier ministre Lamothe a exhorté le Canada à contribuer au renforcement des institutions haïtiennes, en permettant à son gouvernement de jouer un plus grand rôle dans le processus décisionnel.


Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook