Le monde arabe en mutation

Un million de Syriens vont manquer de nourriture

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Des rebelles à Alep Des rebelles à Alep  Photo :  AFP

Les Syriens sont loin d'être au bout de leur peine. En plus des bombardements, des morts quotidiennes et des blessés, plus d'un million de Syriens manqueront de nourriture, selon l'ONU.

Le programme alimentaire mondial (PAM), qui distribue des rations alimentaires à 1,5 million de personnes par mois, a annoncé qu'un million de Syriens n'auront pas accès à l'aide alimentaire, en raison des restrictions du gouvernement syrien.

Selon le PAM, la population civile manque particulièrement de pain.

L'agence onusienne explique qu'elle peine à accroître son aide, car peu d'organismes humanitaires sont autorisés à distribuer des secours.

« Notre partenaire principal, le Croissant rouge arabe syrien, est débordé et n'a plus la capacité d'accroître ses activités », a indiqué Elisabeth Byrs, la porte-parole du PAM lors d'un point de presse à Genève.

Par ailleurs, le PAM subit la pénurie de carburant qui sévit dans le pays, ce qui réduit sérieusement sa capacité de distribution. L'organisme a dû demander une autorisation au gouvernement pour importer du carburant du Liban voisin.

En outre, l'intensification des opérations militaires a obligé le PAM à évacuer son personnel des villes de Homs, Alep, Tartous et Qamisly.

La détresse ne touche pas seulement les Syriens dans leur pays. Ceux qui se sont réfugiés dans les pays voisins - ils sont 600 000, selon l'ONU - souffrent également du manque d'aide.

Au camp Zaatari, en Jordanie, plusieurs membres d'organisations humanitaires ont été blessés mardi dans une bousculade lors d'une distribution.

« Des réfugiés se sont poussés en se ruant vers les travailleurs humanitaires. Ils se sont jeté des pierres, et il y a eu une bousculade, au cours de laquelle des travailleurs ont été blessés », a indiqué Anmar al-Hammoud, porte-parole du gouvernement sur le dossier des réfugiés syriens.

L'incident s'est déroulé dans ce camp qui accueille 62 000 réfugiés, où deux jours de pluie torrentielle ont détruit 500 tentes.

Ce n'est pas la première fois qu'un incident a lieu dans ce camp. Les réfugiés ont manifesté à plusieurs reprises pour protester contre les conditions de vie difficiles, notamment le manque d'électricité.

La Jordanie dit accueillir au total plus de 290 000 Syriens sur son territoire.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook