Les thérapies pour jeunes gais encore permises en Californie

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Un homme gai brandit un drapeau de la fierté gai et un drapeau américain lors d'une manifestation en 2008, à Hollywood. Un homme gai brandit un drapeau de la fierté gaie et un drapeau américain lors d'une manifestation en 2008, à Hollywood.  Photo :  AFP/GABRIEL BOUYS

La Californie maintient, pour l'instant, les thérapies visant à changer l'orientation sexuelle des homosexuels mineurs.

Une loi destinée à rendre illégale la pratique de telles thérapies devait entrer en vigueur le 4 janvier prochain. L'application de la loi a été suspendue par un tribunal qui souhaite d'abord étudier sa constitutionnalité.

Des associations d'opposants à la loi avaient déposé une requête d'urgence, qui a été acceptée par des juges d'une cour d'appel de San Francisco.

La loi avait été signée en septembre dernier par le gouverneur de la Californie, Jerry Brown, qui avait qualifié ses thérapies de « charlatanisme ». Celui-ci n'a pas réagi à la décision de la Cour.

La loi, qui ferait de la Californie le premier État à lutter contre les thérapies pour jeunes homosexuels, vient notamment de l'avis de plusieurs experts. Selon eux les thérapies dites « réparatives » peuvent être dangereuses pour la santé mentale des jeunes, pouvant même les pousser vers la dépression ou, dans certains cas, le suicide.

Thérapies réparatives?

Les thérapies réparatives visent à « changer les comportements ou les expressions de genre, à éliminer ou à réduire l'attirance sexuelle ou affective envers les personnes de même sexe ».

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook