Le Hamas refait surface en Cisjordanie

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Les manifestants dans le centre de Naplouse Les manifestants dans le centre de Naplouse  Photo :  AFP/JAAFAR ASHTIYEH

Après des festivités grandioses à Gaza la semaine passée en présence du chef du Hamas en exil, Khaled Mechaal, le mouvement islamiste a marqué cet anniversaire à Naplouse, en Cisjordanie, où des milliers de Palestiniens ont manifesté jeudi.

L'Autorité palestinienne, qui gouverne les zones autonomes de Cisjordanie, a autorisé cette manifestation et a même envoyé une délégation pour prendre la parole.

Depuis que le Hamas a chassé l'Autorité palestinienne de la bande de Gaza en 2007 par un coup de force, les militants et les structures du Hamas faisaient profil bas en Cisjordanie et ne pouvaient organiser aucune manifestation.

Le fait que l'Autorité palestinienne ait autorisé une telle manifestation est un signe du rapprochement entre elle et le mouvement Hamas.

Dans son allocution, le secrétaire général du Conseil révolutionnaire du Fatah (le parti de Mahmoud Abbas), Amine Maqboul, a salué « le Hamas qui a donné des milliers de martyrs, de prisonniers et de blessés pour la Palestine ».

« Il y aura bientôt une rencontre au Caire entre Abou Mazen [Mahmoud Abbas] et Khaled Mechaal pour parachever la réconciliation, et ce sera un jour historique », a-t-il assuré.

Khaled Mechaal avait promis aux Palestiniens de Gaza la semaine dernière que lors de sa prochaine visite à Gaza, il sera accompagné du président de l'Autorité palestinienne.

Un député de la majorité islamiste Hamas, Hosni Al-Bourini, a pour sa part demandé à « l'Autorité palestinienne d'intensifier ses efforts pour l'unité nationale et permettre au Conseil législatif de se réunir pour délibérer ».

Heurts à Hébron

Par ailleurs, des heurts ont éclaté entre Palestiniens et soldats israéliens lors de l'enterrement d'un adolescent de 16 ans tué par une soldate israélienne.

Selon la version de la police israélienne, le jeune homme aurait menacé la soldate israélienne avec un faux pistolet en métal.

L'oncle de la victime, Nasser Al-Salayma, a affirmé que la version israélienne de la mort de son neveu était « inventée ».

Plus de 2000 personnes ont participé aux funérailles de l'adolescent.

Lors des affrontements avant et après l'enterrement, trois Palestiniens ont été blessés par des balles en caoutchouc tirées par les soldats israéliens, et 25 autres ont souffert de suffocations dues aux gaz lacrymogènes.

Un porte-parole de l'armée israélienne a indiqué que l'armée avait dispersé des manifestants qui jetaient des pierres.

Quelque 190 000 Palestiniens vivent à Hébron, la plus grande ville palestinienne de Cisjordanie, dans un climat de tension avec 600 colons juifs installés dans une enclave au coeur de la cité, ainsi que 6500 autres installés dans la colonie de Kiryat Arba, à sa périphérie.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook