Fusillade en Oregon : trois morts, dont le tireur

Radio-Canada avec Agence France-Presse, Associated Press et Reuters
Centre commercial où est survenue une fusillade près de Portland, en Oregon  Photo :  KATU

Une fusillade survenue mardi dans un centre commercial de la banlieue de Portland, en Oregon, a fait trois morts, dont le tireur, et plusieurs blessés, a annoncé la police.

L'auteur des coups de feu est décédé, a indiqué le lieutenant James Rhodes, du bureau du shérif du comté de Clackamas. Il se serait enlevé la vie.

« En outre, nous avons au moins une personne qui a été évacuée avec une blessure traumatique et au moins deux autres personnes sont décédées en plus du tireur », a-t-il ajouté.

Il a précisé que rien ne laissait croire à la présence de plus d'un tireur dans le centre commercial, dont chaque magasin a fait l'objet d'une vérification par les forces de l'ordre. Les motifs du tireur demeurent inconnus.

Le tireur, qui portait un masque de hockey et un gilet pare-balles, a débarqué en après-midi dans ce centre commercial en hurlant « Je suis le tireur », ont affirmé plusieurs témoins sur la chaîne de télévision locale KGW.

Selon le journal The Oregonian, l'assaillant se serait servi d'un fusil semi-automatique. Un témoin a expliqué au quotidien avoir entendu une soixantaine de coups de feu, tandis qu'un autre a expliqué à la télévision KATU avoir vu « des gens criant de panique et courant dans tous les sens, hurlant qu'il y avait une fusillade ».

« Les tirs n'en finissaient pas, comme dans un massacre. C'est la chose la plus effrayante que je n'ai jamais vue », a raconté un autre témoin, Kira Rowland.

Un important périmètre de sécurité a été érigé. Des dizaines de véhicules de secours ont été dépêchés sur les lieux et une centaine de policiers ont été déployés sur place. Des centaines de personnes ont été évacuées du Clackamas Town Center, qui était rempli de consommateurs en cette période de magasinage des Fêtes. Le centre commercial demeurera fermé toute la journée mercredi afin de permettre aux policiers de mener leur enquête.

Des gens ont érigé une vigile sur les lieux de la fusillade à la mémoire des disparus.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

mercredi 17 décembre

Facebook