L'Union européenne hausse le ton quant aux projets israéliens de colonisation

Construction de nouveaux logements à Jérusalem-Est par Israël Construction de nouveaux logements à Jérusalem-Est par Israël. (archives)  Photo :  AFP/Menahem Kahana

L'Union européenne a prévenu le gouvernement israélien lundi qu'il pourrait faire face à des conséquences non spécifiées s'il poursuit son projet de construire des milliers de nouveaux logements dans les colonies juives de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Les ministres des Affaires étrangères des 27 pays de l'Union européenne se sont dits « profondément consternés » par les nouveaux projets israéliens de colonisation, en particulier le projet E1, qui séparerait Jérusalem-Est de la Cisjordanie et isolerait le nord et le sud de ce territoire palestinien.

Les ministres ont estimé dans un communiqué que le projet E1 nuisait sérieusement aux chances d'une solution négociée au conflit en mettant en péril « la faisabilité d'un État palestinien contigu et viable et de Jérusalem en tant que capitale de deux États ». Les ministres s'inquiètent également de la possibilité que ces projets de colonisation mènent à des déplacements forcés de population.

L'Union européenne estime que toute colonie israélienne établie sur les territoires palestiniens occupés depuis la guerre de 1967 représente une violation du droit international.

Les ministres précisent dans leur communiqué que l'Union européenne suivra attentivement l'évolution de la situation et agira « en conséquence », sans préciser ce que cela pourrait impliquer.

Le gouvernement israélien a réagi en qualifiant la position européenne d'« erronée ».

« Les faits et l'histoire prouvent que les colonies juives n'ont jamais constitué un obstacle à la paix », a déclaré le porte-parole du ministre israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor. « Donc l'accent mis sur cette question par l'Union européenne est erroné. »

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a condamné ce qu'il estime être un double standard.

« Nous ne pouvons accepter que quand des Juifs construisent des maisons dans leur ancienne capitale, Jérusalem, la communauté internationale n'ait aucun problème à faire entendre sa voix, mais que quand les leaders palestiniens appellent ouvertement à la destruction d'Israël, le seul et unique État juif, le monde reste silencieux », a dit M. Nétanyahou lundi.

Associated Press


Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook