Berlusconi annonce son retour; Monti prêt à démissionner

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Silvio Berlusconi Silvio Berlusconi  Photo :  AFP/Andreas Solaro

L'ex-premier ministre italien Silvio Berlusconi a annoncé samedi qu'il sera candidat aux prochaines élections législatives prévues en mars prochain, briguant une fois de plus la tête du gouvernement.

« C'est avec tristesse que je retourne à la vie publique. Je le fais une nouvelle fois par sens des responsabilités », a-t-il dit à des journalistes sur les ondes de TGCOM24, une chaîne de télévision qui lui appartient.

En octobre, au lendemain de sa condamnation à quatre ans de prison pour fraude fiscale, Berlusconi avait pourtant affirmé qu'il ne serait pas candidat aux prochaines élections.

Sa condamnation lui interdit d'ailleurs de briguer des fonctions publiques pendant cinq ans, mais l'application de la peine est suspendue jusqu'à ce que les processus d'appels soient terminés. Par ailleurs, la peine de Berlusconi serait en réalité d'un an en raison d'une amnistie.

Mercredi, le Cavaliere avait déjà ouvert la porte à un retour en politique en affirmant être « assailli de demandes pour revenir au premier plan » pour sauver une « Italie au bord du précipice », minée par le chômage et l'alourdissement de la fiscalité.

Monti prêt à quitter son poste

Pour sa part, l'actuel président du Conseil italien, Mario Monti, a annoncé samedi au président Giorgio Napolitano qu'il avait l'intention de présenter sa démission dès l'adoption de son projet de budget pour 2013.

Lors d'une rencontre avec le président de la République, Mario Monti aurait estimé ne plus disposer d'un soutien parlementaire depuis une fronde menée au cours de la semaine par les élus du Peuple de la liberté (PDL), la formation de Silvio Berlusconi.

M. Monti « ne juge pas possible de poursuivre son mandat et a manifesté en conséquence son intention de présenter sa démission », déclare un communiqué de la présidence.

Jeudi, le PDL s'est abstenu à deux reprises lors de votes de confiance sur des projets de loi au parlement, mettant ainsi fin à son soutien au gouvernement de Mario Monti, au pouvoir depuis la chute du gouvernement Berlusconi en novembre 2011.

Silvio Berlusconi a néanmoins assuré samedi que son parti sera « responsable » et votera pour l'adoption du budget.

Silvio Berlusconi, 76 ans, a été premier ministre de l'Italie de 1994 à 1995, de 2001 à 2006 et de 2008 à 2011. L'homme qui a fait fortune dans le milieu des affaires a été au coeur de plusieurs scandales au cours des dernières années, notamment pour des affaires de corruption, de moeurs et d'abus de pouvoir.

Berlusconi a démissionné l'an dernier après avoir été incapable de régler la crise de la dette en Italie.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook