Une zone grande comme le Royaume-Uni détruite dans la forêt amazonienne

La forêt amazonienne au Brésil La forêt amazonienne au Brésil  Photo :  alessandroiryna, iStockphoto

La déforestation de l'Amazonie a détruit une superficie presque aussi grande que le Royaume-Uni en 10 ans, ont annoncé les agences environnementales des gouvernements de la région mardi.

L'étude, préparée par le Réseau d'information de l'Amazonie, a été rendue publique en Bolivie. Elle montre que près de 240 000 kilomètres carrés de la forêt tropicale humide d'Amazonie ont été dévastés en 10 ans.

Les principales causes de la destruction de la forêt amazonienne sont les coupes de bois illégales, la construction d'autoroutes, les activités minières, agricoles et d'élevage, la construction de barrages hydroélectriques ainsi que les forages gaziers et pétroliers.

Quelque 63 % des 6,1 millions de kilomètres carrés de la forêt amazonienne se trouvent sur le territoire brésilien, et 80,4 % de la déforestation constatée entre 2000 et 2010 s'est produite dans ce pays, affirme l'étude. Le Pérou est responsable de 6,2 % de la déforestation, tandis que la Colombie arrive troisième, avec une proportion de 5 %.

L'étude souligne toutefois un point positif : le rythme de la déforestation au Brésil et dans les autres pays de la région, à l'exception de la Colombie et de la Guyane française, a ralenti pendant les 10 années couvertes par l'étude.

Le Réseau d'information de l'Amazonie regroupe 11 agences de surveillance de l'environnement dans huit pays d'Amérique du Sud et en Guyane française, qui se partagent la vaste forêt amazonienne.

La forêt amazonienne est considérée comme l'une des plus importantes défenses naturelles contre le réchauffement climatique, grâce à sa capacité d'absorber de grandes quantités de dioxyde de carbone.

Associated Press

En complément

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook