DSK aurait conclu un accord avec la femme de chambre de New York

L'affaire DSK serait un complot, selon certains conspirationnistes |© Miguel Medina / AFP  Photo :  AFP/MIGUEL MEDINA

Dominique Strauss-Kahn et la femme de chambre de New York qui l'accusait d'avoir tenté de la violer en mai 2011 ont conclu un accord pour régler la plainte au civil qu'elle a déposée contre lui, a déclaré jeudi une personne proche du dossier.

Cette personne a transmis l'information à l'Associated Press sous le couvert de l'anonymat. Elle n'était pas en mesure de donner des détails sur l'accord.

L'avocat de l'ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI) n'a pas voulu commenter l'information jeudi. Les avocats de la plaignante, Nafissatou Diallo, n'ont pas répondu aux appels téléphoniques ni aux sollicitations par courriel.

Selon la source citée plus haut, le juge de la Cour suprême du Bronx, Douglas McKeon, a facilité la conclusion de l'accord, qui n'a pas encore été signé.

Le juge responsable de la procédure a confirmé qu'une rencontre pourrait avoir lieu la semaine prochaine en lien avec ce dossier, sans toutefois donner plus de détails.

S'il se confirme, l'accord mettra fin à une saga judiciaire qui a forcé Dominique Strauss-Kahn à démissionner de son poste au FMI l'an dernier et à abandonner ses ambitions présidentielles en France. Les procureurs avaient déjà abandonné les accusations criminelles, mais Mme Diallo a aussi porté plainte au civil.

Nafissatou Diallo affirme que M. Strauss-Kahn l'a attaquée quand elle s'est présentée dans sa suite d'un hôtel de Manhattan pour y faire le ménage, en mai 2011. L'ancien directeur du FMI affirme pour sa part qu'il s'agissait d'une relation consensuelle et qualifie la poursuite de diffamatoire.


Associated Press

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook