Le corps de Yasser Arafat a été exhumé à Ramallah

Radio-Canada avec Agence France-Presse et La Presse Canadienne
La cérémonie suivant l'exhumation de la dépouille de Yasser Arafat. La cérémonie suivant l'exhumation de la dépouille de Yasser Arafat.  Photo :  AFP/AHMAD GHARABLI

La dépouille de Yasser Arafat, qui reposait dans le mausolée de Ramallah en Cisjordanie dans les territoires palestiniens, a été exhumée, avec tout le décorum requis par la religion musulmane, afin de procéder à des prélèvements qui doivent déterminer si le personnage historique a été empoisonné.

Des légistes musulmans - puisque seuls des musulmans peuvent manipuler la dépouille d'un musulman, selon les préceptes de l'Islam - ont effectué des prélèvements sans sortir la dépouille de la tombe. Les légistes ont remis les prélèvements à des experts français dans le cadre d'une enquête française pour meurtre. Les autorités françaises ont institué cette enquête en août dernier, à la suite d'une plainte déposée par la veuve de M. Arafat, Souha.

Des prélèvements ont également été remis à des experts suisses et russes mandatés par la veuve d'Arafat et l'Autorité palestinienne pour mener des expertises indépendantes.

Les échantillons seront analysés durant plusieurs mois pour tenter de vérifier si le premier président de l'Autorité palestinienne est mort empoisonné. La thèse de l'empoisonnement a été relancée par la diffusion, en juillet dernier, d'un documentaire de la chaîne Al-Jazira. Selon ce documentaire, des traces de polonium-210, une substance hautement radioactive, auraient été retrouvées sur des effets personnels de M. Arafat.

Yasser Arafat est mort le 11 novembre 2004 à l'âge de 75 ans. Il est mort d'un accident vasculaire cérébral dans un hôpital militaire de la région parisienne. Mais, la maladie dont il a souffert au cours des dernières semaines de sa vie demeure un mystère. Plusieurs Palestiniens accusent Israël de l'avoir empoisonné, une accusation qu'Israël a toujours niée.

Après l'opération, la dépouille de M. Arafat a été reconduite dans le mausolée avec les honneurs militaires et les cérémonies d'usage. Le mausolée est situé dans l'enceinte de la Mouqataa, le siège de la présidence de l'Autorité palestinienne à Ramallah.

« Toute la procédure est achevée. Les prélèvements ont été effectués sans sortir la dépouille de la tombe et ont été remis aux experts français, suisses et russes », a déclaré le président de la commission d'enquête palestinienne sur la mort d'Arafat, Taoufik Tiraoui. Ce dernier a précisé qu'« aucun étranger n'a touché la dépouille ».

L'État d'Israël a dénoncé l'exhumation du corps d'Arafat, qualifiant l'opération de « mascarade ».

Yasser Arafat Yasser Arafat, ancien président palestinien

L'opération a également provoqué des tensions familiales. Le neveu d'Arafat, Nasser al-Qidwa, qui est également président de la Fondation Yasser Arafat, s'est opposé à l'exhumation. De son côté, la veuve de M. Arafat, Souha Arafat, a indiqué qu'elle était convaincue que l'opération permettrait de « connaître la vérité ».

« C'est un devoir envers l'histoire et envers le peuple palestinien, qui exige de savoir qui a tué Yasser Arafat. » — Souha Arafat

Une vérité qui, comme les résultats des analyses des prélèvements, pourrait prendre plusieurs mois à émerger, selon des experts. Une vérité qui pourrait également échapper à l'histoire. Le polonium-210 se décompose rapidement et certains experts doutent que les échantillons prélevés puissent être suffisants pour réaliser les examens nécessaires.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook