SNC-Lavalin : les paiements douteux s'élèvent à 195 millions de dollars

Le siège social de SNC-Lavalin, à Montréal  Photo :  PC/Ryan Remiorz

Les paiements douteux de SNC-Lavalin qui font l'objet d'une enquête s'élèvent maintenant à 195 millions de dollars, a laissé entendre lundi le géant de ingénierie.

Radio-Canada rapportait dimanche en collaboration avec la télévision publique suisse (RTS) que la justice helvétique avait prolongé la détention de l'ancien vice-président de SNC-Lavalin, Riadh Ben Aïssa, et cherchait la trace de 139 millions de dollars. La Suisse tente de comprendre les transactions entre M. Ben Aïssa et des compagnies incorporées dans les Îles Vierges britanniques, un archipel des Antilles connu comme paradis fiscal.

Questionnée par le réseau anglais de Radio-Canada, SNC-Lavalin a affirmé dans un courriel que 56 millions de dollars de paiements irréguliers, rendus publics à la suite d'une enquête interne, n'étaient pas liés à ces compagnies.

La somme de 139 millions de dollars qui fait l'objet d'une enquête par la Suisse s'ajoute donc aux 56 millions de dollars identifiés par SNC-Lavalin. Les paiements douteux totaliseraient donc maintenant 195 millions de dollars.

SNC-Lavalin confirme l'existence « d'agents commerciaux »

Dans le même courriel, SNC-Lavalin confirme que les compagnies Duvel Securities et Dinova International, incorporées aux Îles Vierges britanniques, avaient servi « d'agents commerciaux » pour la firme d'ingénierie dans le cadre de projets en Libye entre 2001 et 2011. Les « agents commerciaux » travaillent localement au nom de SNC-Lavalin et reçoivent une commission pour leurs services.

SNC-Lavalin affirme qu'elle n'a pas eu connaissance de malversations de ses employés concernant ces fonds et qu'elle se réserve le droit de réclamer ces sommes si une enquête devait révéler que des paiements inappropriés auraient été faits par des employés de la société.

Le géant canadien réitère une fois de plus qu'elle collabore avec les autorités compétentes et qu'elle a fourni toute l'information requise, y compris celle qui touche les compagnies Duvel et Dinova, aux autorités.

Lundi, l'action de SNC-Lavalin (TSX:SNC) a perdu 2,19 % de sa valeur à la Bourse de Toronto.

Si vous avez des informations au sujet de cette histoire, contactez Anne.Panasuk@radio-canada.ca

info en continu

Facebook