Les juges égyptiens entament des grèves

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Des manifestants ont recommencé à camper sur la place Tahrir, au Caire Des manifestants ont recommencé à camper sur la place Tahrir, au Caire  Photo :  AFP/Gianluigi Guercia

Les juges égyptiens ont mis leur menace à exécution dimanche à Alexandrie: les tribunaux sont entrés en grève pour protester contre les pouvoirs élargis du président Mohamed Morsi.

Les tribunaux des autres provinces d'Égypte pourraient leur emboîter le pas au terme de réunions qui ont débuté en matinée, dimanche. Les juges ont pris samedi la tête du mouvement de protestation contre le président et appelé les citoyens à se joindre à eux.

Ils protestent contre l'annonce du président Morsi, qui s'est abrogé jeudi de nouveaux pouvoirs. Il a publié un décret qui lui accorde des prérogatives élargies jusqu'à l'élection d'un nouveau Parlement. Toutes ses décisions seront dorénavant à l'abri des contestations légales. Il disposait déjà de tous les pouvoirs législatifs et exécutifs.

Les juges accusent le président, issu des Frères musulmans, un parti islamiste, de s'attaquer à la justice et de chercher à mettre sur pied une dictature. Les opposants le qualifient de « nouveau pharaon ».

Les partisans de Mohamed Morsi ont également appelé à la mobilisation citoyenne. Ils ont invité les Égyptiens à se joindre à une manifestation au Caire, mardi, pour signifier leur appui au président, qui affirme prendre ses décisions pour avoir la capacité de traduire en justice les forces de l'ancien régime d'Hosni Moubarak, renversé en février 2011.

Les Frères musulmans ont aussi demandé aux partisans de M. Morsi de se réunir après la prière de l'après-midi, à la sortie des mosquées.

La crise politique qui ne semble pas près de se calmer en Égypte a un impact sur l'économie nationale. Dimanche en milieu de journée, la Bourse du Caire perdait plus de 9 %.

Mohamed Morsi a été élu en juin dernier avec 51 % des voix.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook