Israël tire des coups de semonce contre la Syrie

Radio-Canada avec Agence France-Presse et La Presse Canadienne
Les précisions de Luc Lapierre

L'armée israélienne a tiré dimanche des coups de semonce en direction de la Syrie, une première depuis 1973.

L'armée a précisé qu'il s'agissait d'un tir d'avertissement après la chute d'un obus de mortier sur un poste militaire israélien sur le plateau du Golan.

« Il y a peu de temps, un obus de mortier a touché un poste de l'armée israélienne sur le plateau du Golan près de la frontière israélo-syrienne, dans le cadre du conflit interne en Syrie. En réponse, les soldats israéliens ont tiré des coups de semonce en direction des zones syriennes », peut-on lire dans le communiqué de l'armée israélienne.

La radio publique israélienne a précisé que les soldats avaient tiré vers un secteur proche d'une position de l'armée syrienne.

Des sources militaires israéliennes ont déclaré à l'AFP que ses artilleurs ont délibérément manqué la position syrienne, spécifiant que l'armée avait utilisé un missile antichar Tamuz à haute précision.

Il s'agit du premier incident du genre à survenir depuis le début du conflit en Syrie. En fait, Israël n'avait pas dirigé de tirs vers la Syrie depuis la fin de la guerre israélo-arabe d'octobre 1973.

Plainte auprès de l'ONU

En parallèle, Israël a déposé une plainte auprès des forces de l'ONU stationnées sur le Golan, en avertissant que « les tirs émanant de Syrie vers Israël ne seront pas tolérés » et que leur « réponse sera sévère ».

Ces dernières semaines, des tirs perdus en provenance de la Syrie se sont multipliés, amenant Israël à prévenir le régime de Damas qu'il serait tenu responsable des tirs sur le territoire israélien.

Les deux pays, des ennemis qui ont combattu plusieurs guerres, partagent une frontière relativement calme depuis le cessez-le-feu de 1974. Mais Israël craint que la guerre civile en Syrie ne se propage dans le Golan. La ligne de cessez-le-feu entre les deux pays est surveillée par des observateurs de l'ONU depuis 1974.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook