Logo Radio-Canada

En profondeur

De nouveaux affrontements près de Damas font au moins 11 morts

Mise à jour le mercredi 27 juillet 2011 à 10 h 28 HAE

De nouveaux affrontements près de Damas font au moins 11 morts

Au moins 11 personnes ont été tuées mercredi près de la capitale syrienne par les forces de sécurité.

« Les forces de sécurité ont perquisitionné dans des maisons mercredi à l'aube à Kanaker. Lors de cette opération, 11 personnes ont été tuées et plus de 250, arrêtées », a affirmé à l'AFP Ammar Qourabi, président de l'Organisation nationale des droits de l'homme, basée à Londres.

L'opération de sécurité dans cette ville de 25 000 habitants, au sud-ouest de Damas, a été « menée avec l'appui d'un bulldozer et des chars de l'armée », a précisé M. Qourabi.

À Alep, dans le nord du pays, des centaines d'avocats ont manifesté mercredi devant le palais de justice pour réclamer l'indépendance du Syndicat des avocats et condamner les violences contre les manifestants, a indiqué à l'AFP un militant sous couvert de l'anonymat.

Depuis le 15 mars, la répression du mouvement de contestation a fait plus de 1400 morts civils et entraîné l'arrestation de plus de 12 000 personnes, selon des organisations de défense des droits de l'homme. Des milliers d'autres ont fui au Liban ou en Turquie.

Des jeunes Syriens veulent « fonder la Syrie nouvelle »

Des opposants au régime du président syrien Bachar Al-Assad sont réunis à Istanbul, en Turquie, pour renforcer la coordination du mouvement de contestation.

Photo: AFP/MUSTAFA OZER

Des opposants au régime du président syrien Bachar Al-Assad sont réunis à Istanbul, en Turquie, pour renforcer la coordination du mouvement de contestation.

Sur un autre front, quelque 200 militants syriens sont réunis en Turquie pour coordonner la contestation du régime du président Bachar Al-Assad et « fonder la Syrie nouvelle ».

Aux dizaines de jeunes venus de Syrie s'ajoutent d'autres en provenance des États-Unis, d'Europe et d'Arabie saoudite, qui participeront pendant quatre jours à des ateliers de formation pour militer plus efficacement contre les violations des droits de l'homme.

« Nous aurons aussi des ateliers sur les technologies mobiles, les différentes sortes de téléphones satellitaires, ce qu'on peut utiliser dans un conflit comme celui-ci. Nous allons aussi discuter des moyens de communiquer en sécurité avec les personnes en Syrie », a indiqué Moaz Al-Sibaï, un des organisateurs de cette première réunion du Réseau des activistes syriens.

Radio-Canada.ca avecAgence France Presse et Reuters

Correspondants à l'étranger

1 3 5

À ne pas manquer

1 2 3

En profondeur