Un autre bateau de la Flottille de la liberté II saboté

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Le bateau français Dignity - Al Karama dans la méditerranée, le 25 juin, s'apprête à rejoindre les autres navires de la flottille. Le bateau français « Dignity - Al Karama » dans la méditerranée, le 25 juin, s'apprête à rejoindre les autres navires de la flottille.  Photo :  AFP/Murielle Kasprzak

Les organisateurs de l'expédition de la Flottille de la liberté II ont annoncé qu'un deuxième bateau avait été saboté. Il s'agit du bateau irlandais Saoirse (liberté), qui se trouvait au port turc de Gocek.

« Israël doit être considéré comme le principal suspect dans cet acte de sabotage professionnel », a estimé le comité irlandais qui parraine le navire.

« Israël est le seul susceptible d'avoir conduit cette opération, et le gouvernement irlandais et les autorités d'Irlande du Nord doivent insister pour que les auteurs de cet acte de terrorisme soient traduits devant la justice. » — Fintan Lane, chef du comité d'organisation

L'arbre de transmission a été endommagé, ce qui compromet l'équilibre du navire et aurait pu le faire couler, si personne n'avait constaté les dégâts. Selon les organisateurs, le sabotage est très similaire à celui qui a endommagé le Juliano, un autre navire de la flottille, en Grèce.

Dans un communiqué, le parti nationaliste irlandais Sinn Fein exige du premier ministre Enda Kenny qu'il « demande immédiatement des explications au premier ministre israélien Benjamin Netanyahou ».

Par ailleurs, les organisateurs de l'expédition admettent avoir peu progressé dans leurs négociations avec le gouvernement grec pour obtenir l'autorisation d'appareiller, au port du Pirée, près d'Athènes. Dix navires au total doivent quitter ce port et jusqu'à maintenant, seulement un bateau espagnol et un bateau français ont obtenu l'autorisation d'appareiller.

La date de départ de la flottille est incertaine. Le départ a déjà été reporté une fois en raison des mauvaises conditions météorologiques. Lundi, les organisateurs à Athènes avaient précisé que les navires prévoyaient se retrouver au large de la Crète, dans le sud de la Grèce, jeudi ou vendredi.

La « Flottille de la liberté II » transporte du matériel d'aide humanitaire pour Gaza, territoire palestinien soumis à un blocus israélien depuis cinq ans. L'expédition rassemble quelque 300 militants pro-palestiniens originaires de 22 pays. Une trentaine de Canadiens font partie de l'expédition.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu