Un bâtiment s'effondre à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi

Témoin de l'événement ? Envoyez-nous vos photos et vidéos.

Image de la télévision japonaise NHK montrant deux photos de la centrale nucléaire Fukushima No. 1. Celle du bas montre que le toit et les murs du bâtiment ont été touchés. Image de la télévision japonaise NHK montrant deux photos de la centrale nucléaire Fukushima No. 1. Celle du bas montre que le toit et les murs du bâtiment ont été touchés.  Photo :  NHK

Une explosion a fait s'effondrer samedi les murs d'un bâtiment de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi après le violent séisme qui a frappé le Japon.

Les autorités redoutaient une fusion de l'un des réacteurs à la suite de la défaillance du système de refroidissement.

On ignorait dans l'immédiat si le bâtiment endommagé abritait le réacteur. Tokyo Power Electric, qui gère la centrale, rapportait que quatre employés avaient été blessés, mais aucun détail n'était encore disponible.« Nous sommes en train actuellement d'analyser ce qui est à l'origine de l'explosion », a expliqué un porte-parole du gouvernement Yukio Edano, soulignant la nécessité que l'ensemble de la population évacue rapidement dans un rayon de dix kilomètres autour de la centrale. « Nous demandons à tout le monde d'agir pour assurer la sécurité ».

Les images de la télévision japonaise montraient les murs d'un bâtiment effondrés, laissant voir la structure métallique encore debout. Des petits nuages de fumée blanche s'échappaient de la centrale.

Les problèmes ont commencé dans l'unité 1 de la centrale située dans la localité d'Onahama (270km au nord-est de Tokyo), après que le séisme et le tsunami qui a suivi vendredi ont coupé l'alimentation électrique.

La pression s'est accumulée dans le réacteur de la centrale, pour atteindre le double du niveau normal, et l'Agence japonaise de sécurité nucléaire et industrielle avait fait savoir à la presse que des « vapeurs radioactives » étaient relâchées pour faire baisser la pression. Les autorités disaient être en train de mesurer les niveaux de radioactivités dans la zone.

Carte du Japon qui situe Fukushima

Le réacteur concerné a déjà laissé échapper de la radioactivité. Les opérateurs de l'unité 1 de la centrale Fukushima Daiichi ont détecté des niveaux de radioactivité huit fois supérieurs à la normale à l'extérieur de la centrale et un millier de fois supérieurs à la normale à l'intérieur de la salle centrale de l'unité.

À la suite de la surchauffe, une fusion était possible pour l'un des réacteurs, selon Ryohei Shiomi, un responsable de la commission de sécurité nucléaire japonaise. Mais même en cas de fusion, cela n'affecterait pas les populations en dehors d'un rayon de 10 kilomètres, a-t-il assuré. La majeure partie des 51 000 personnes vivant dans la zone exposée ont été évacuées, a-t-il dit.

D'après l'agence météorologique nippone, le vent dans la région est faible et orienté vers le nord-est, vers la mer.

Après le séisme de magnitude 8,9 qui a frappé vendredi les côtes nord-est du Japon, provoquant un tsunami, le gouvernement a décrété l'état d'urgence pour cinq réacteurs nucléaires de deux centrales qui ont perdu leurs capacités de refroidissement.

Associated Press

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook