Plus de 80 % des électeurs ont voté

Radio-Canada avec Reuters et Agence France-Presse
Un responsable du scrutin transporte une boîte de votes à la fermeture des bureaux, le 15 janvier 2011. Un responsable du scrutin transporte une boîte de votes à la fermeture des bureaux, à Juba, le 15 janvier 2011.  Photo :  AFP/Roberto Schmidt

Les bureaux de vote pour le référendum sur l'indépendance du Sud-Soudan sont maintenant fermés. Ce scrutin historique qui a commencé dimanche dernier doit mener à la partition du plus grand pays d'Afrique.

Après la fermeture des bureaux, les employés de la commission référendaire ont commencé le dépouillement des votes. Selon la commission, plus de 80% des quelque quatre millions d'électeurs inscrits ont participé.

L'ancien président américain Jimmy Carter, qui dirige une mission d'observation, estime, lui, que la participation serait de l'ordre de 90%.

Pour que les résultats soient valides, il fallait qu'au moins 60% des électeurs inscrits se déplacent, ce qui a été atteint quatre jours après le début vote, échelonné sur une semaine. Les résultats devraient être connus lundi.

Tout en déclarant qu'il ne fallait pas présumer des résultats, Jimmy Carter, qui a assisté au début du dépouillement de certaines boites, a déclaré que les votes « étaient pratiquement unanimes en faveur de la séparation, avec seulement quelques bulletins opposés ».

Ce vote intervient au terme d'un processus entamé avec l'accord de paix de 2005. Il avait été conclu après une longue guerre civile entre le nord, majoritairement musulman, du Soudan et le sud, chrétien et animiste.

Le gouvernement de Khartoum a déjà laissé savoir qu'il respecterait les résultats du vote, même si ça devait signifier la sécession du Sud, qui représente le quart du territoire du pays et qui contient beaucoup de pétrole.

En complément

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants