Le bras de fer se poursuit

Radio-Canada avec Agence France-Presse, Reuters et CNN
Catherine Cano se trouve à Indianapolis pour suivre les primaires démocrates.

Les deux candidats à l'investiture démocrate en vue de l'élection présidentielle de novembre 2008, Barack Obama et Hillary Clinton, s'affrontent de nouveau mardi lors de primaires en Indiana et en Caroline du Nord.

Barack Obama et Hillary Clinton se tournent maintenant vers les électeurs de l'Indiana et de la Caroline du Nord pour gagner des délégués en vue de la convention démocrate d'août prochain.

Depuis dimanche, M. Obama et Mme Clinton se livrent à un véritable marathon dans les deux États afin de faire le plein d'électeurs. Les deux aspirants démocrates cherchent avant tout à gagner le vote des classes populaire et moyenne, qui pourrait être déterminant pour désigner un vainqueur.

Comme lors de ses victoires dans l'Ohio et la Pennsylvanie, Mme Clinton espère encore une fois compter sur le vote des ouvriers et employés blancs pour vaincre son rival dans l'Indiana. De son côté, M. Obama est surtout soutenu par les Noirs, les jeunes et les étudiants, mais traîne de la patte au sein de la classe ouvrière blanche, importante dans l'État.

« Les responsables politiques ne m'ont pas conduit vers les travailleurs, ce sont les travailleurs qui m'ont conduit vers la politique », a affirmé dimanche soir Barack Obama en Indiana. De son côté, Mme Clinton s'est présentée comme la « combattante » des sans-voix contre les puissants. « Je me bats pour l'emploi, l'emploi, l'emploi et l'emploi », a-t-elle martelé.

Lundi, devant des travailleurs d'un chantier de construction d'Evansville, en Indiana, le sénateur de l'Illinois a loué les travailleurs, qui créent, selon lui, la richesse des États-Unis.

M. Obama a ensuite pris le chemin de la Caroline du Nord, où il a multiplié les apparitions. Il s'est notamment adressé à des ouvriers d'une usine d'ampoules électriques à faible consommation d'énergie, à Durham, en Caroline du Nord.

De son côté, Mme Clinton a notamment visité un entrepôt de trains à High Point en Caroline du Nord. Elle s'est ensuite adressée à des partisans lors d'un arrêt dans un collège, électorat généralement plus favorable à M. Obama.

Débat autour de la taxe sur l'essence

Barack Obama parle avec des travailleurs d'un chantier de construction d'Evansville, en Indiana. Barack Obama parle avec des travailleurs d'un chantier de construction d'Evansville, en Indiana.  Photo :  AFP/Emmanuel Dunand

Au cours des derniers jours, les deux candidats se sont surtout affrontés au sujet de la suppression de la taxe fédérale sur l'essence pour la période estivale, comme l'a proposé la sénatrice de New York. Mme Clinton en a d'ailleurs fait son cheval de bataille dans les deux États où se tiendront les primaires de mardi.

Le sénateur Obama dénonce cette idée, qu'il qualifie « d'astuce politique ». Selon lui, cette proposition n'est pas honnête, car elle ne réglera pas le fond du problème. Il souligne que la suppression de cette taxe de 18,4 ¢ par gallon ne ferait économiser que 30 $ au consommateur.

« Je pourrais vous dire qu'il suffit d'un moratoire sur une taxe pour régler nos problèmes énergétiques. [...] Je pourrais tout vous promettre », a-t-il déclaré. Le sénateur dit qu'il faut plutôt chercher à diminuer la dépendance des États-Unis au pétrole, favoriser les énergies alternatives et améliorer les critères de consommation des véhicules.

« Écoutons ce que les gens nous disent. [...] Parce que si nous les écoutons, nous entendrons cette plainte incroyable », rétorque Mme Clinton. Selon elle, les Américains ont besoin de cette aide immédiate, qu'elle espère financer en imposant une nouvelle taxe sur les profits records des compagnies pétrolières.

Clinton reprend le dessus

Même si elle accuse toujours un retard sur son rival dans le nombre de délégués recueillis jusqu'à maintenant, les jeux sont loin d'être faits pour Hillary Clinton dans la course à l'investiture démocrate.

Hillary Clinton lors d'un rassemblement dans un entrepôt de trains, à High Point, en Caroline du Nord Hillary Clinton lors d'un rassemblement dans un entrepôt de trains, à High Point, en Caroline du Nord  Photo :  AFP/Robyn Beck

Pour la première fois depuis trois mois, Hillary Clinton devance son rival dans les intentions de vote des électeurs démocrates et indépendants. Selon un sondage USA Today-Gallup, publié lundi, Mme Clinton mène par 7 points de pourcentage devant le sénateur de l'Illinois. Il y a deux semaines, Barack Obama disposait d'une avance de 10 points.

Le sondage a été réalisé par téléphone auprès de 1019 adultes aux États-Unis, de jeudi à samedi. Sa marge d'erreur est de plus ou moins 3 %.

Le retour de la controverse concernant l'ancien pasteur de Barack Obama, Jeremiah Wright, semble avoir fait mal au sénateur de l'Illinois. Le pasteur Wright a notamment affirmé que l'administration américaine était partiellement responsable des attentats du 11 septembre 2001 et de la propagation du sida chez les Noirs. M. Obama a été contraint de rompre publiquement avec son pasteur.

Hanks se rallie à Obama

Lundi, l'acteur Tom Hanks, lauréat de deux Oscars, a annoncé qu'il appuyait Barack Obama pour devenir candidat du Parti démocrate en vue de la présidentielle. M. Hanks dit soutenir le sénateur de l'Illinois en raison « de sa personnalité et de sa vision, et du chemin honorable qu'il a emprunté lors de cette campagne ». Barack Obama dispose déjà de plusieurs appuis au sein des vedettes hollywoodiennes. George Clooney, Robert De Niro, Scarlett Johansson et Halle Berry se sont, entre autres, rangés derrière lui.

En Indiana, 72 délégués seront en jeu, tandis qu'il y en aura 115 en Caroline du Nord. Dans les deux cas, ils seront attribués proportionnellement au pourcentage de votes reçus.

Les derniers sondages donnent gagnante Mme Clinton en Indiana, alors que M. Obama remporterait la Caroline du Nord.

Selon CNN, Barack Obama dispose jusqu'à maintenant de 1745 délégués contre 1602 pour Hillary Clinton. Il en faut 2025 pour remporter l'investiture démocrate.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants