Rare visite

Aung San Suu Kyi et l'émissaire des Nations unies, Ibrahim Gambari Aung San Suu Kyi et l'émissaire des Nations unies, Ibrahim Gambari  Photo :  AFP/Centre d'informations des Nations unies

Un émissaire des Nations unies a rencontré samedi l'opposante Aung San Suu Kyi, à Rangoon, au Myanmar (anciennement la Birmanie).

Un émissaire de l'ONU rencontre l'opposante Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix assignée à résidence depuis plusieurs années.

Prix Nobel de la paix en 1991, Aung San Suu Kyi a été assignée à résidence au cours de 10 des 17 dernières années par la junte au pouvoir. Elle a pu quitter son domicile pour un entretien d'environ une heure avec l'émissaire onusien, Ibrahim Gambari, à la maison des hôtes étrangers du gouvernement.

Selon M. Gambari, Mme Suu Kyi, 61 ans, semble en bonne santé, mais souhaiterait pouvoir rencontrer son médecin plus régulièrement. L'opposante est pratiquement privée de contacts avec l'extérieur. Elle n'a pas accès au téléphone et ne peut recevoir qu'un nombre très limité de visiteurs. À la fin mai, la junte militaire a prolongé d'un an son assignation à résidence.

L'envoyé de l'ONU effectue une visite de quatre jours au Myanmar pour solliciter plus de respect des droits de la personne dans ce pays du Sud-Est asiatique, dirigé par une junte militaire depuis 1962, avec un bref intermède démocratique au cours des années 1980. M. Gambari a aussi rencontré l'homme fort de la junte, le général Than Shwe, et le premier ministre Soe Win. Rien n'a filtré de cette rencontre.

Il s'est également entretenu avec des responsables de la Ligue nationale pour la démocratie, le parti d'Aung San Suu Kyi.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

vendredi 19 décembre

Facebook