Des milliards pour des armes

La Maison-Blanche a présenté, lundi, un projet de budget de 2770 milliards de dollars américains pour l'année financière 2007, soit une hausse de 2,3 % par rapport à celui de cette année. Il prévoit en outre un déficit budgétaire record de 423 milliards de dollars, soit 100 milliards de plus que pour l'exercice financier en cours.

La Maison-Blanche présente un projet de budget pour 2007 qui prévoit une réduction des dépenses publiques, tout en renforçant celles consacrées à la sécurité nationale.

Budget des États-Unis

Le projet, qui porte sur l'exercice fiscal débutant le 1er octobre 2006, demande au Congrès de faire des compressions dans pratiquement tous les programmes publics sauf ceux relatifs à la sécurité nationale.

Les dépenses seraient augmentées dans trois postes budgétaires qui représentent des priorités pour l'administration Bush. Ainsi, l'enveloppe de la défense serait haussée de 6,9 %, pour atteindre un record de 439,3 milliards de dollars, la sécurité intérieure de 3,3 % à 33,1 milliards, et les affaires étrangères de 12,2 % à 33,9 milliards.

Cette enveloppe n'inclut pas la rallonge de 50 milliards de dollars pour financer les opérations militaires en Irak et en Afghanistan, ainsi qu'une enveloppe supplémentaire de 70 milliards de dollars pour l'actuel exercice 2006.

Par contre, les dépenses dans l'éducation seraient réduites de 3,8 %, la santé de 2,3 %, la justice de 7,2 %, les transports de 9,4 % et l'environnement de 4 %. En tout, 9 agences gouvernementales sur 15 devraient voir leur budget baisser en 2007, parmi lesquelles la justice, les transports et l'éducation.

En outre, la Maison-Blanche propose de baisser, voire de supprimer, 141 programmes comptabilisés dans les dépenses discrétionnaires du budget et que le Congrès doit renouveler annuellement. Les compressions les plus austères toucheraient les dépenses pour la police de proximité, les programmes de lutte contre les violences faites aux femmes et de soutien à la formation professionnelle.

Pour ce qui est des dépenses non discrétionnaires, le projet de budget, prévoit économiser 65 milliards de dollars sur cinq ans, notamment sur le Medicare, l'assurance-santé pour les personnes âgées et les handicapés.

Le projet de budget soumis lundi est contesté par l'opposition démocrate, qui accuse l'administration Bush de réaliser l'essentiel des économies budgétaires aux dépens des plus démunis et d'avoir largement sous-estimé le coût de la guerre en Irak.

Depuis 2001, le budget militaire américain a connu une augmentation de 48 %.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants