Radio-Canada.ca/Nouvelles

Grands titres Le monde Politique Économie Science et Santé


Non à la charia: des musulmans boudent les libéraux

Mise à jour le mardi 27 septembre 2005 à 6 h 49
.


Le Dr Mohammed Elmasry
.
Le Dr Mohammed Elmasry, président du Congrès islamique du Canada (archives)
.
Le Congrès islamique canadien (CIC) est mécontent de la décision du gouvernement ontarien de refuser l'instauration de tribunaux islamiques pour résoudre des litiges matrimoniaux et familiaux chez les musulmans. En conséquence, il invite ses membres à boycotter les libéraux, tant au provincial qu'au fédéral.

L'organisation a fait parvenir un communiqué à plus de 200 mosquées au Canada, dans lequel elle demande aux fidèles de reconsidérer leur appui traditionnel aux libéraux.

Le président du CIC, Mohamed Elmasry, espère unir les musulmans et influer sur la politique des libéraux avant la prochaine campagne électorale fédérale. Selon lui, l'attitude des libéraux à l'égard de l'arbitrage islamique, tant au Québec qu'en Ontario, est de « l'anticléricalisme, pareil au racisme ».

En outre, il blâme même les libéraux fédéraux d'avoir accepté que le Canada joue un rôle militaire accru en Afghanistan.


Dalton McGuinty
.
Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty (archives)
.
Le 12 septembre, le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, a abandonné l'idée d'établir des tribunaux islamiques basés sur la charia. Il a même affirmé que l'arbitrage religieux menaçait « notre terrain commun », et a promis que son gouvernement déposerait bientôt un projet de loi pour interdire des tribunaux religieux en Ontario.

Il va ainsi à l'encontre du rapport de l'ex-procureure générale de l'Ontario, Marion Boyd, qui recommandait l'établissement de tribunaux basés sur la loi musulmane, similaires aux instances d'arbitrage juives et catholiques qui existent déjà dans la province.

Au Québec, l'Assemblée nationale a adopté une motion à l'unanimité, au mois de mai, contre l'établissement de tribunaux islamiques non seulement dans la province, mais dans tout le pays.

De son côté, le Congrès musulman canadien rejette la position du CIC. Son président, Tarek Fatah, estime que la communauté musulmane base ses opinions sur ce qui est bon pour le Canada, pas sur ce qui est bon pour le CIC.



Retour au nouvelles Retour aux nouvelles Haut de page  Haut de page
Imprimer   Partager avec un ami

 C'est arrivé le...


7 juin 1973

Début de la visite historique du chancelier ouest-allemand Willie Brandt en Israël.

     DANS L'ACTUALITÉ >>

ENJEUX: L'ÉNIGME ANDRÉ BOISCLAIR: une entrevue avec Raymond Saint-Pierre

Élections municipales 2005

Scandale des commandites Le Rapport Gomery

France: violences urbaines en région parisienne

     ARCHIVES >>

Scandales dans les coulisses du pouvoir - Les Archives de Radio-Canada

     DOSSIERS >>

Pakistan

Pakistan: séisme meurtrier, l'hiver menace les sinistrés

Cuba