Radio-Canada.ca/Nouvelles

Grands titres Le monde Politique Économie Science et Santé


Pensionnats: les Autochtones exigent réparation

Mise à jour le jeudi 4 août 2005 à 10 h 48
.


.
(archives)
.
L'Assemblée des premières nations (APN) a déposé, jeudi, une requête en recours collectif de 12 milliards de dollars contre Ottawa pour les séquelles laissées par les sévices qu'ont subi les enfants ayant fréquenté des écoles et pensionnats autochtones.

La requête allègue que la mise sur pied de ces institutions a entraîné des préjudices et des dommages irréparables à la culture, à la langue, au mode de vie, aux familles, aux collectivités et aux structures sociales des Autochtones.


Extrait audio
Geneviève Côté nous dit que le temps presse pour les victimes de sévices.
Environ 87 000 pensionnaires ont résidé dans ces écoles, créées par le gouvernement canadien et dirigées par des communautés religieuses, où les sévices physiques et sexuels étaient monnaie courante.

Le 30 mai dernier, l'Assemblée des premières nations et la vice-première ministre Anne McLellan ont signé un accord pour la création d'un processus de règlement des réclamations.


.
Le chef de l'Assemblée des premières nations, Phil Fontaine
.
Mais le chef de l'Assemblée, Phil Fontaine, considère que le processus de dédommagement mis sur pied par Ottawa prend trop de temps. Selon lui, au rythme actuel, il faudra 53 ans et 2,3 milliards de dollars en frais administratifs et légaux pour répondre à toutes les réclamations.

Le temps presse, dit-il, parce que les anciens pensionnaires autochtones ont en moyenne 57 ans aujourd'hui. M. Fontaine affirme que chaque jour qui passe emporte avec lui une victime qui n'a pas eu droit à une compensation juste et équitable pour les sévices subis.

Il explique que la poursuite ne touche pas uniquement les agressions physiques subies par les enfants autochtones, mais aussi les importantes pertes culturelles et linguistiques dont souffrent toujours les premières nations.

M. Fontaine ne croit pas que la requête mette en péril l'accord conclu avec Ottawa il y a deux mois. Il juge que les enjeux sont trop importants pour miser sur une seule solution.


Également sur radio-canada.ca

Dossiers :

Pensionnats indiens: l'enfance déracinée
Site des archives de Radio-Canada



Retour au nouvelles Retour aux nouvelles Haut de page  Haut de page
Imprimer   Partager avec un ami

 C'est arrivé le...


7 juin 1973

Début de la visite historique du chancelier ouest-allemand Willie Brandt en Israël.

     DANS L'ACTUALITÉ >>

ENJEUX: L'ÉNIGME ANDRÉ BOISCLAIR: une entrevue avec Raymond Saint-Pierre

Élections municipales 2005

Scandale des commandites Le Rapport Gomery

France: violences urbaines en région parisienne

     ARCHIVES >>

Scandales dans les coulisses du pouvoir - Les Archives de Radio-Canada

     DOSSIERS >>

Pakistan

Pakistan: séisme meurtrier, l'hiver menace les sinistrés

Cuba