Radio-Canada.ca/Nouvelles

  Grands titres Le monde Politique Économie Science et communications  


Hyacinthe Auger reconnu coupable
Mise à jour le jeudi 12 décembre 2002, 22 h 28 .
.
.
Hyacinthe Auger.
.
Hyacinthe Auger, un ancien fonctionnaire du ministère québécois de l'Industrie et du Commerce, a été reconnu coupable de corruption et de trafic d'influence.

En 1997, il avait reçu 50 000 dollars du président de l'entreprise IFI, Pierre de Castris. En échange, il devait aider la compagnie à obtenir une subvention de trois millions de dollars.Extrait vidéo

Hyacinthe Auger avait été embauché en 1996 sur recommandation d'un ami personnel, Raymond Bréard, chef de cabinet de Bernard Landry quand celui-ci était ministre des Finances.

Certaines des explications fournies par M. Auger ont été qualifiées de frivoles par la juge Suzanne Coupal, qui a estimé que l'ancien fonctionnaire avait utilisé son poste pour percevoir un pot de vin. Le témoignage de M. De Castris, qui a avoué avoir remis 50 000 dollars à M. Auger, a pesé lourd dans la balance.

En revanche, la juge n'a pas accordé de crédit aux témoins de la défense. Elle n'a notamment pas cru Normand Durocher qui a affirmé que l'argent reçu par M. Auger avait servi à payer une étude du marché russe des réfrigérateurs. Les deux copies de cette étude, a soutenu M. Durocher qui est consultant, ont disparu dans un cambriolage en Espagne et dans un incendie en Russie.

La sentence imposée à M. Auger ne sera connue que dans quelques mois. Il est passible de cinq ans de prison.

Il doit par ailleurs répondre à une cinquantaine d'accusations pour avoir vendu illégalement des actions de sa société, Enviromondial, à quelque 1600 investisseurs, dont des proches du ministre fédéral de la Justice, Martin Cauchon.



Retour au nouvelles Retour aux nouvelles Haut de page  Haut de page
Imprimer   Partager avec un ami


7 juin 1973

Début de la visite historique du chancelier ouest-allemand Willie Brandt en Israël.




Les politiques familiales

Haïti: entre la dictature et la pauvreté

Un Canada actif et en santé



DNC

Michel Labrecque
La guerra, no señor !

Chroniques d'Afrique

Retour à MontréalPlus.caRetour à QuébecPlus.ca